Accueil ActualitésActualités Altcoin

190 échanges cryptos pourraient devoir fermer en Corée du Sud

Par Tim Alper
190 échanges cryptos pourraient devoir fermer en Corée du Sud 101
Source: iStock/cruphoto

Alors qu'une grande partie de la communauté de crypto sud-coréenne se réjouit encore de l'introduction de la toute première législation spécifique aux cryptomonnaies dans le pays, d'autres avertissent que la grande majorité des échanges cryptos vont probablement disparaître une fois que les dispositions bancaires de la nouvelle loi entreront en vigueur.

Selon l'agence de presse Yonhap, il y a actuellement quelque 200 échanges cryptos dans le pays, la plupart étant des petites ou moyennes entreprises. Ce nombre pourrait être ramené à 10 d'ici l'année prochaine.

Selon les termes de la nouvelle législation - un amendement à une loi existante sur les transactions financières, les bourses devront bientôt se conformer à des réglementations bancaires strictes. Ces réglementations existent déjà sous la forme de lignes directrices qui obligent tous les clients à utiliser des comptes bancaires individuels, à nom réel, liés à l'échange et garantis par des numéros de sécurité sociale.

Lire aussi: Les utilisateurs de Brave peuvent dépenser leurs BAT chez Apple, Amazon, Starbucks...

Les "quatre grands" échanges du pays (Upbit, Bithumb, Korbit et Coinone) sont actuellement les seules plateformes du pays qui adhèrent à ces réglementations, qui ont été introduites comme lignes directrices non obligatoires au début de 2018.

La mise en place d'un tel système est extrêmement longue, les banques renforçant souvent leurs règles de conformité sur une base mensuelle. Actuellement, les échanges ne peuvent signer des accords avec les banques que sur une base de six mois, et le processus de renouvellement de ces accords peut être lourd et coûteux, même pour des plateformes comme Upbit et Bithumb.

Yonhap rapporte que les échanges non conformes et leurs dirigeants pourraient se voir infliger des amendes allant jusqu'à 41 000 dollars ou des peines de prison allant jusqu'à cinq ans, ce qui signifie que de nombreux échanges "ne pourront plus fonctionner à l'avenir".

L'agence de presse déclare que les banques craignent également d'être "surchargées" en traitant avec des clients d'échange et donc de chercher à les refuser.

Plusieurs membres de la communauté crypto et du secteur bancaire sont d'accord sur le fait que "les fermetures des échanges sont inévitables".
_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour accumuler des cryptos en jouant au poker:

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles