OKX est sur le point de recevoir une licence VASP à Hong Kong

Matthieu Dumas
| 3 min de lecture

OKX, une plateforme d’échange de cryptomonnaies basée à Malte, a annoncé qu’elle avait franchi la dernière étape de sa demande de licence de fournisseur de services d’actifs virtuels (VASP) à Hong Kong, selon une interview de Li Zhikai, directeur commercial mondial d’OKX. Cette licence, délivrée par la Commission des valeurs mobilières et des futures (SFC) de Hong Kong, permettra à OKX de proposer ses services de trading de cryptomonnaies aux clients particuliers dans la région administrative spéciale.

OKX est l’une des plus grandes plateformes d’échange de cryptomonnaies au monde, avec plus de 20 millions d’utilisateurs dans plus de 200 pays et régions. Elle offre une variété de produits et de services liés aux cryptomonnaies, tels que le trading au comptant, les contrats à terme, les options, les swaps perpétuels, les prêts, les dépôts ou les staking. Elle supporte plus de 400 actifs virtuels, dont le Bitcoin (BTC), l’Ethereum (ETH), le Tether (USDT) ou le Polkadot (DOT).

En demandant une licence VASP à Hong Kong, OKX vise à renforcer sa conformité réglementaire et à accroître sa présence sur le marché asiatique. La plateforme a déclaré qu’elle avait satisfait à toutes les exigences du régime de licence, qui incluent des normes élevées en matière de sécurité, de gouvernance, de protection des consommateurs et de lutte contre le blanchiment d’argent. Elle a également indiqué qu’elle avait établi des partenariats avec des banques locales pour faciliter les dépôts et les retraits en dollars de Hong Kong.

Hong Kong est l’un des premiers pays à avoir mis en place un cadre réglementaire pour les plateformes d’échange de cryptomonnaies qui souhaitent offrir leurs services aux clients particuliers. Ce cadre, introduit en novembre 2020, vise à protéger les investisseurs et à prévenir les risques liés aux activités illicites. Il impose aux plateformes d’échange de cryptomonnaies d’obtenir une licence VASP auprès du SFC et de respecter des règles strictes en matière de gestion des actifs, de vérification des clients, de surveillance du marché et de rapportage.

Hong Kong est devenu un pays favorable aux cryptomonnaies en 2023 et a annoncé un régime de licence pour les plateformes d’échange de cryptomonnaies qui souhaitent offrir leurs services aux clients particuliers. Alors que plus de 80 entreprises du secteur avaient initialement manifesté leur intérêt pour ouvrir un bureau dans le pays, seules quelques plateformes ont obtenu la licence nécessaire pour lancer des services de trading de cryptomonnaies pour les particuliers.

Le processus d’obtention d’une licence VASP est long et complexe, et seules quelques plateformes ont réussi à franchir cette étape. À ce jour, seules deux plateformes ont obtenu l’autorisation du SFC pour lancer leurs services de trading de cryptomonnaies pour les particuliers : OSL, une filiale du groupe BC Technology, et HashKey Pro, une filiale du groupe HashKey. D’autres plateformes, telles que Huobi ou Gate.io, sont toujours en attente d’approbation.

OKX espère rejoindre ce cercle restreint et obtenir sa licence VASP. Si elle y parvient, elle deviendra l’une des rares plateformes internationales à pouvoir opérer légalement à Hong Kong. Elle pourra ainsi profiter du potentiel du marché des cryptomonnaies dans cette région, qui compte plus de 7 millions d’habitants et un produit intérieur brut (PIB) par habitant supérieur à 46 000 dollars.

Source : CoinTelegraph, Yahoo HK