Opera s’associe à MultiversX pour démocratiser la blockchain

Paul Guillot
| 4 min de lecture

Favoriser l’accès pour tous aux technologies blockchain, Opera, le navigateur au cercle rouge, en a fait son objectif principal. Il s’est associé à MultiversX, une plateforme blockchain de premier plan, autrefois connue sous le nom d’Elrond. Cette alliance stratégique entre les deux géants technologiques s’inscrit dans le but de faciliter l’exploration de l’Internet décentralisé directement depuis l’interface du navigateur Opera.

En intégrant le réseau MultiversX, Opera permet désormais à ses utilisateurs de réaliser des transactions à l’aide des jetons natifs de la plateforme, tel que EGLD ou ESDT, de gérer des NFTs basés sur MultiversX et d’accéder aux applications décentralisées construites sur le réseau.

L’objectif principal de cette intégration est de proposer aux utilisateurs une voie d’accès plus simple à l’écosystème Web3. Une bonne idée, quand on sait que l’expérience utilisateur du Web3 n’est pas de tout repos, ni très confortable.

Beniamin Mincu, PDG de MultiversX, a souligné l’importance de cette intégration en déclarant que l’association avec le moteur de recherche Opera permet de maximiser le potentiel du Web3, de manière accessible et familière.

 Il a déclaré que c’est un pas important vers la création d’une porte d’entrée simple vers le monde des cryptoactifs, du Web3, enfin, de la blockchain. Ainsi les utilisateurs pourront, plus facilement, accéder à la nouvelle économie numérique sans avoir besoin de comprendre les complexités sous-jacentes.

L’intégration de MultiversX ne se limite pas à la version de bureau d’Opera, elle sera également disponible sur Android, offrant un accès à des sites basés sur MultiversX. Cela fait partie de l’effort continu de MultiversX pour rendre le Web3 interopérable et facilement accessible aux nouveaux utilisateurs.

En février, MultiversX a lancé xPortal, une “super application” Web3 qui sert de plateforme tout-en-un pour les utilisateurs afin d’accéder aux applications décentralisées et aux métaverses. De plus, MultiversX s’est récemment associé à Tencent, la société technologique chinoise derrière l’application de messagerie populaire WeChat, pour aider la société à développer sa stratégie Web3.

Cette alliance entre Opera et MultiversX est une preuve supplémentaire de l’adoption croissante de la technologie blockchain et de la vision du Web3 par les principaux acteurs de l’industrie technologique. En éliminant la complexité technique et en rendant ces technologies plus accessibles, elles ouvrent la voie à une adoption plus large par le grand public.

Il reste à voir comment cette intégration se traduira en termes d’adoption et d’utilisation par les utilisateurs, mais une chose est certaine : nous assistons à une véritable démocratisation de l’accès à la technologie blockchain, qui pourrait bien être le prélude à une transformation majeure de notre façon de naviguer sur le web et de participer à l’économie numérique.

Vers une adoption grand public?

Cette intégration marque une étape importante pour Opera, qui s’est déjà distingué en tant que navigateur “crypto-friendly”. En embrassant de plus en plus le monde de la blockchain, Opera continue de s’engager dans la promotion d’un internet plus ouvert, plus décentralisé et plus respectueux de la vie privée. La collaboration avec MultiversX renforce la position d’Opera en tant qu’acteur clé dans le domaine de la blockchain et du Web3.

MultiversX, pour sa part, bénéficie d’une visibilité accrue et d’une accessibilité facilitée grâce à son intégration dans Opera. Cela pourrait aider à attirer plus d’utilisateurs vers son réseau, en particulier ceux qui sont encore novices dans le monde de la blockchain mais curieux d’explorer ses possibilités. 

Il est clair que l’avenir du Web est en train de se façonner, avec l’adoption croissante du Web3 et des technologies de blockchain. Alors que les entreprises technologiques majeures continuent de développer et de soutenir des initiatives Web3, il est probable que nous verrons de plus en plus d’innovations dans ce domaine.

En somme, l’intégration Multivers et Opera est une nouvelle preuve de l’engagement des acteurs technologiques à faciliter l’accès à la technologie blockchain et à créer un Web plus ouvert et décentralisé. C’est un développement qui marque un pas en avant vers l’adoption de masse des technologies blockchain.