Qu’est-ce qu’OriginTrail ? Le projet blockchain prometteur derrière le jeton TRAC

Yann-Olivier Bricombert
| 3 min de lecture

Comment garantir la fiabilité des informations échangées dans l’industrie, le commerce ou le transport ? Le protocole OriginTrail offre tout un écosystème pour aider les entreprises du monde réel à authentifier leurs données grâce à la blockchain.

La connaissance décentralisée

La liste des entreprises qui utilisent déjà le “graphe de connaissances décentralisé” (Decentralized Knowledge Graph, le DKG) du protocole OriginTrail est impressionnante : Google, Walmart, Oracle, Home Depot ou encore les transports ferroviaires suisses. Tous ces groupes ont besoin de s’assurer que les données qui sont échangées sont réelles.

L’intelligence artificielle, qui se développe à grands pas depuis quelques années, n’offre pas toutes les garanties en matière de vérification des informations. C’est l’une des raisons pour lesquelles OriginTrail pourrait être un acteur incontournable dans les années à venir.

À quoi sert le jeton utilitaire $TRAC ?

Lancé en 2016, à l’origine pour certifier les aliments, le projet a évolué au cours de six itérations, pour devenir aujourd’hui un écosystème de solutions, produits, services et applications, que n’importe qui peut développer. Trace Labs est le principal contributeur d’OriginTrail, qui possède son propre jeton utilitaire ERC-20, le $TRAC, utilisé pour payer le traitement, la protection et le stockage des données sur le réseau. Chacun peut créer des nœuds et contribuer à stocker ces informations de manière décentralisée. Avec à la clé des récompenses en token $TRAC.

“Ce qui nous différencie des graphes de connaissance centralisés créés par des acteurs comme Google, c’est que nous ne sommes pas les détenteurs de l’information produite sur le DKG, explique Žiga Drev, fondateur et dirigeant de Trace Labs, dans un entretien avec Cryptonews. “Ces actifs de connaissances sont la propriété de toute personne qui produit sur le réseau.”

L’intelligence artificielle via ChatDKG

Après sept ans de maturation, le projet est en phase de développement et intègre de nombreuses avancées comme l’intelligence artificielle, “ChatDKG”, qui permet aux utilisateurs de poser une question sur n’importe quel sujet relatif au réseau. Cet outil est intégré depuis peu à X, ce qui permet d’obtenir des réponses directement dans l’application. OriginTrail entend ainsi sensibiliser le public sur sa technologie, dans une approche qui ne vise pas à remplacer l’ex-Twitter, mais plutôt à être complémentaire.

“Le DKG est par ailleurs intégré à Google Tools et Microsoft Copilot. Dans les prochains mois, nous serons en mesure d’intégrer notre solution dans la marketplace d’Open AI”

En 2024, le projet prévoit de mener à son terme la phase “Metacalfe Genesis” de sa feuille de route — du nom d’un de leurs conseillers, Bob Metcalfe, pionnier d’Internet dans les années 1970 — qui doit aboutir à la “V8 Foundation”, une version plus avancée du DKG d’OriginTrail. “Cette version devrait être disponible au troisième ou quatrième trimestre”, conclut Žiga Drev.


Sur le même sujet :