31 août 2022 · 5 min read

Le président paraguayen s'oppose au projet de loi devant légaliser Bitcoin (BTC) et le minage

Le président paraguayen Mario Abdo Benítez a fait échouer de manière spectaculaire le projet de loi qui aurait légalisé et réglementé le Bitcoin (BTC) et le minage de cryptomonnaies dans ce pays d'Amérique latine.

Comme indiqué, ce projet est issu d’une initiative parlementaire à la chambre basse et a été formulé conjointement avec les mineurs nationaux qui souhaitent utiliser l'énergie électrique excédentaire produite par les centrales hydroélectriques. Il a finalement été repris par le Sénat, où il a été défendu par le sénateur Fernando Silva Facetti.

Mario Abdo Benítez. Source : Instagram/maritopresidente

Le Sénat a approuvé le projet de loi, tout comme la chambre basse. Cependant, le texte n’a pas convaincu M. Benítez qui ne semble pas satisfait de la manière dont la consommation d'électricité pourrait avoir un impact sur la viabilité environnementale à long terme.

Benítez, selon Portalo de Bitcoin, a décrété que le minage "nécessite un niveau élevé de consommation d'électricité qui pourrait compromettre le développement et l'expansion d'une industrie nationale inclusive et durable." Le décret, dont le président a fait remarquer qu'il avait été pris après consultation de la banque centrale du pays, a également pris note du fait que l’industrie du minage requiert "un usage intensif de capital et un faible usage de main-d'œuvre", et "en tant que tel, ne génère pas de valeur ajoutée" pour l'économie.

Au début du mois, Cryptonews.com a rapporté que le projet de loi s'était attiré les critiques de nombreux politiciens, certains affirmant que sa préparation avait été bâclée.

D'autres ont répété des refrains familiers sur la forte empreinte carbone des installations de minage. Les mineurs internationaux ont déclaré qu'ils accepteraient de s'installer au Paraguay à condition de bénéficier de tarifs d'électricité spéciaux et avantageux.

Les mêmes critiques ont également affirmé que le Paraguay avait très peu à gagner en permettant aux mineurs internationaux d'accéder à l'électricité paraguayenne - et que peu d'emplois nationaux seraient ainsi créés.

Cette ligne d'argumentation semble avoir influencé Benítez.

Mais Silva Facetti, furieux, a critiqué sur Twitter la décision du président. Le sénateur a affirmé que le veto n'avait guère de sens compte tenu du grand nombre de mineurs déjà en activité dans le pays.

Le sénateur a écrit que la branche exécutive du gouvernement était coupable d'"ignorer l'existence" des mineurs, qui devront désormais "travailler dans l'ombre des réglementations”, sans pouvoir bénéficier d'un accès au système financier ou d'une garantie de protection des investisseurs".

Il a ajouté que M. Benítez avait fait preuve d'un "manque de discernement" en s'opposant à la décision et avait "détruit la possibilité de l'arrivée de nouveaux investisseurs" - tout en paralysant les espoirs de "centaines de petites et moyennes" entreprises nationales qui "vivent et dépendent de cette industrie."

Pire encore, a averti Silva Facetti, cette décision signifie qu'au lieu d'utiliser son excédent d'énergie pour alimenter la croissance économique, le Paraguay devra céder son excédent d'énergie à ses voisins, l'Argentine et le Brésil.

En vertu des accords bilatéraux que le Paraguay a signés avec l'Argentine et le Brésil, le Paraguay doit faire don de toute l'énergie qu'il produit dans les centrales hydroélectriques situées sur les rivières qui bordent ces pays s'il n'est pas en mesure d'utiliser ou de vendre cette énergie électrique.

Les partisans du projet de loi ont souligné le fait que les infrastructures du Paraguay sont conçues pour consommer des combustibles fossiles plutôt que de l'énergie hydroélectrique, ce qui signifie que 10 % de l'énergie hydroélectrique du pays est "inutilisable" dans le pays. Ainsi, le fait de ne pas utiliser cette énergie - en permettant aux mineurs de l'acheter - ne fera que renforcer l'économie de l'Argentine et du Brésil aux dépens du Paraguay.

De nombreux acteurs chinois et d'Asie de l'Est auraient attendu la confirmation du projet de loi avant de prendre une décision définitive sur leur installation dans le pays. D'autres, cependant, se sont déjà installés dans le pays et devront probablement opérer dans une zone "grise" et non réglementée.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: