. 2 min read

Le PDG de BlackRock, Larry Fink, évoque la demande croissante des investisseurs en or pour les cryptomonnaie

Le PDG de BlackRock, Larry Fink, évoque la demande croissante des investisseurs en or pour les cryptomonnaie

Le mois dernier, le géant de la gestion d’actifs, BlackRock, a fait parler de lui en déposant une demande auprès des régulateurs pour ouvrir un ETF Bitcoin sur le marché. Dans une récente déclaration, Larry Fink a évoqué la demande croissante des investisseurs traditionnellement attachés à l’or, qui se tournent désormais vers les cryptomonnaies.

L’opinion de Larry Fink sur la complémentarité entre l’or et les cryptomonnaies

Le PDG de BlackRock, Larry Fink, s’est montré optimiste vendredi en évoquant la demande croissante des investisseurs en or pour les cryptomonnaies.

Lors d’une interview sur CNBC après la publication des résultats du deuxième trimestre de son entreprise, le directeur général du gestionnaire d’actifs de 8,5 billions de dollars, BlackRock (BLK), a déclaré que de plus en plus d’investisseurs en or s’intéressent aux cryptomonnaies au cours des cinq dernières années.

Le rôle des ETF dans la popularisation des investissements en or et en cryptomonnaies

Il a souligné le rôle des fonds négociés en bourse (ETF) dans la démocratisation de l’accès à l’or et a suggéré qu’ils pourraient également jouer un rôle similaire dans le domaine des cryptomonnaies.

“Si l’on regarde la valeur de notre dollar, comment il a chuté ces deux derniers mois et combien il a augmenté ces cinq dernières années… un produit crypto international peut vraiment transcender cela”

“C’est pourquoi nous croyons qu’il existe de grandes opportunités et c’est pourquoi nous constatons un intérêt de plus en plus grandissant. Et cet intérêt est large et mondial.” a-t-il déclaré.

Le mois dernier, BlackRock a déposé une demande pour inscrire un ETF Bitcoin sur le marché, avec un accord de partage de surveillance intégré, ce qui pourrait être le facteur déterminant dans l’approbation d’un tel produit par la Securities and Exchange Commission (SEC) américaine, après avoir rejeté des dizaines de demandes ces dernières années.

“Comme pour tous les nouveaux marchés, si le nom de BlackRock y est associé, nous veillerons à ce qu’il soit sûr et protégé”, a ajouté Fink.

Source : coindesk