La plateforme de trading Robinhood veut racheter Bitstamp pour 200 millions de dollars en liquide

Matthieu Dumas
| 2 min de lecture

Hier, Robinhood a annoncé l’achat de la célèbre plateforme d’échange de cryptomonnaies Bitstamp, l’un des plus anciens et respectés exchanges crypto en Europe, pour la somme de 200 millions de dollars en cash.

Un nouveau souffle pour Robinhood


Avec cette acquisition, Robinhood prévoit d’ajouter entre quatre et cinq millions de nouveaux clients crypto à son portefeuille. Mais ce n’est pas tout.

Le véritable jackpot réside dans la prise de contrôle des quelque 50 licences que Bitstamp détient en Europe et dans le monde entier. En effet, ces licences permettront à Robinhood de vendre des actifs numériques en Europe, renforçant sa présence internationale.

L’accord, qui devrait être finalisé en 2025, a été conseillé par Barclays Capital et Galaxy Digital, des noms bien connus dans le secteur financier.

Johann Kerbrat, directeur général de Robinhood Crypto, a déclaré :

« L’acquisition de Bitstamp est une étape majeure dans la croissance de notre activité crypto. La plateforme mondialement reconnue de Bitstamp a démontré sa résilience à travers les cycles de marché… Grâce à cette combinaison stratégique, nous sommes mieux positionnés pour étendre notre empreinte en dehors des États-Unis et accueillir des clients institutionnels chez Robinhood. »

JB Graftieaux, PDG de Bitstamp, a ajouté que lui et son équipe de direction resteront en place après la vente.

Bitstamp : une plateforme de confiance


Fondée en 2011 au Royaume-Uni, Bitstamp s’est rapidement imposée comme l’une des plus grandes plateformes d’échange de cryptomonnaies en Europe.

Elle propose actuellement le trading au comptant de plus de 85 cryptos, ainsi que d’autres produits, comme le prêt institutionnel et le staking.

Connue pour être l’une des plateformes les plus réglementées du marché, Bitstamp détient plus de 50 licences dans le monde entier. Elle est également soumise à des audits réguliers par un cabinet d’audit international de premier plan.

En s’appropriant une plateforme aussi respectée et régulée que Bitstamp, Robinhood envoie un signal fort de son intention de devenir un acteur majeur sur la scène internationale des cryptos.

Le deal du siècle ?


La communauté crypto a eu deux réactions en voyant cette offre : pourquoi « seulement » 200 millions, et pourquoi en cash ?

Pour commencer, en 2023, Bitstamp a enregistré un chiffre d’affaires de 58 millions de dollars. De plus, le but de Robinhood avec cette acquisition est de récupérer les clients de Bitstamp tout en s’installant en Europe.

Bitstamp compte, à la rédaction de cet article, plus de 4 millions d’utilisateurs actifs. En réalisant une simple division – 200 millions divisés par 4 millions – on constate donc que Robinhood acquiert chaque client pour environ 50 dollars et rafle au passage les licences de Bitstamp.

Alors, Robinhood vient-il de faire le deal du siècle ?

Bien que 200 millions de dollars puissent sembler peu, il est important de contextualiser cette somme. L’industrie crypto est connue pour sa volatilité, et cela se reflète dans les prix d’acquisition :

En 2021, Bitstamp a enregistré une année record, avec 37 millions de dollars de profits, mais l’année qui a suivi, l’entreprise a enregistré une perte de 9 millions de dollars.

Enfin, une transaction en liquide a plusieurs raisons stratégiques : la simplicité et la rapidité, car une transaction en cash se clôture plus rapidement et sans complications. Ensuite, la disponibilité de liquidités, qui montre la solidité financière de Robinhood, ce qui rassure les investisseurs.


Source : Robinhood


Sur le même sujet :