Polygon Labs : on connaît le nom du nouveau PDG

Siméon Allegaert
| 3 min de lecture

Polygon Labs, l’entité à la tête de la blockchain Polygon (MATIC), a récemment promu Marc Boiron au poste de directeur général. Ce mouvement intervient alors que l’entreprise avait précédemment supprimé ce rôle de son organisation.

Polygon Labs : une nomination qui survient dans un contexte judiciaire particulièrement tendu

La promotion de Marc Boiron prend place un peu moins d’un an après que ce dernier ait rejoint Polygon Labs, avec une arrivée datant du mois d’août 2022 suite à son départ de dYdX, qui est pour rappel une plateforme de trading décentralisée et basée sur Ethereum. 

Jusqu’à maintenant, Marc Boiron officiait en tant que CLO (Chief Legal Officer), un acronyme qui signifie directeur des affaires juridiques en français. Sur le plan pratique, ce poste consiste simplement à effectuer une surveillance législative constante afin d’être prêt à réagir en cas de changements juridiques susceptibles d’affecter les opérations de l’entreprise.

Ryan Wyatt, qui était jusqu’à présent le directeur général de Polygon, a annoncé dans un message publié sur Twitter qu’il quittait ses fonctions avec un certain regret, mais qu’il continuerait néanmoins à conseiller le projet de l’extérieur tout en apportant son soutien à l’ensemble de l’écosystème crypto.

La nomination de Boiron en tant que directeur général de Polygon Labs tombe environ un an et demi après que la Fondation Polygon ait déclaré, en décembre 2021, qu’elle ne trouvait plus réellement intéressant de disposer d’un poste de président en raison de la nature décentralisée du projet

À cette époque, l’un des co-fondateurs de la blockchain Polygon dénommé Mihailo Bjelic avait souligné que ce changement était avant tout symbolique, car même si les titres officiels avaient disparus, les charges de travail des différents postes restaient identiques. 

La nomination de Marc Boiron en tant que directeur général de Polygon Labs intervient alors que Ryan Wyatt a témoigné devant la sous-commission de l’innovation, des données et du commerce des États-Unis après que le jeton natif de la blockchain Polygon (MATIC) a été qualifié comme étant une valeur mobilière par la Securities and Exchange Commission (SEC) dans le cadre de ses actions contre les plateformes de trading les plus importantes de l’écosystème crypto en terme de volume d’échange.

Face à ces accusations, Polygon Labs avait répondu à la SEC en indiquant que le projet avait été entièrement développé en dehors des États-Unis et que ce dernier était focalisé depuis son démarrage sur la communauté mondiale qui soutient le réseau et non pas spécifiquement sur la population américaine. Le tout en précisant que le jeton MATIC constituait un élément nécessaire de la technologie Polygon car il garantissait la sécurité de l’ensemble du réseau.

À la date de rédaction de cet article, le prix du jeton MATIC gravite aux alentours de 0,68 dollars alors qu’il dépassait le seuil hautement psychologique de 1 dollar au début du mois de mai 2023, ce qui correspond à une baisse de 25,86 % pour le mois de juin.

Cette évolution s’inscrit dans le cadre d’un mouvement baissier global depuis son dernier sommet de la mi-février, où le prix du MATIC était alors de 1,56 dollars selon les données de TradingView.

Source : TradingView

Source : Polygon Labs