Le nombre de portefeuilles détenant au moins 1 BTC pourrait bientôt atteindre 1 million – quel impact sur le prix ?

Joel Frank
| 3 min de lecture
Logo du Bitcoin

La plupart des investisseurs perçoivent les marchés baissiers de manière négative. La valeur nette de leurs portefeuilles s’évapore et les utilisateurs ayant réalisé des achats récents se retrouvent souvent dans le rouge sur leur investissement initial.

Mais le marché baissier de 2022 semble avoir été un boom pour un groupe particulier d’investisseurs. Il s’agit des investisseurs particuliers qui cherchent à mettre la main sur au moins un BTC.

Selon les dernières données de la société d’analyse crypto Glassnode, on dénombrait un peu plus de 800 000 portefeuilles Bitcoin avec un solde d’au moins 1 BTC lorsque la cryptomonnaie a atteint son niveau record de 69 000 dollars en novembre 2021.

L’effondrement de FTX accélère la tendance à l’auto-détention et l’achat par les investisseurs de détail 

Malgré la chute agressive des prix au cours des 15 derniers mois, ce nombre a augmenté de manière significative pour atteindre plus de 980 000. Ce bond s’explique en grande partie par l’effondrement prématuré de FTX, l’une des plus importants exchanges cryptos du monde, qui a privé ses clients de l’accès à des milliards de dollars de dépôts en cryptomonnaies.

L’effondrement de FTX a porté un coup sévère à la confiance des investisseurs dans des entités centralisées, d’où le passage rapide à l’auto-détention de cryptomonnaies. Le nombre de BTC détenus par les exchanges est actuellement d’environ 2,275 millions, contre 2,53 millions avant l’arrêt des opérations de retrait sur FTX.

Mais l’effondrement de FTX n’a fait qu’accélérer une tendance sous-jacente. Les investisseurs de détail convaincus du potentiel de la crypto ont clairement utilisé le marché baissier de 2022 comme une occasion d’acquérir au moins 1 BTC pour la première fois. En d’autres termes, ce groupe d’investisseurs ont clairement acheté à la baisse (buy the dip). Et si le rythme actuel de croissance du nombre de portefeuilles possédant au moins 1 BTC se poursuit, il est probable qu’il atteigne la barre du million dans quelques mois.

Quel impact sur le prix de Bitcoin ?

2022 a démontré que la croissance du nombre de portefeuilles Bitcoin dont le solde est d’au moins 1 BTC ne va pas nécessairement de pair avec une hausse du prix du BTC. En fait, les évènements récents suggèrent que le nombre de portefeuilles ayant un solde d’au moins 1 BTC a plus de chances d’atteindre le million si le prix du Bitcoin chute à partir des niveaux actuels de 20 000 dollars, plutôt que s’il continue à augmenter régulièrement.

En effet, depuis la forte hausse du prix du Bitcoin depuis le début de l’année, le nombre de portefeuilles détenant 1 BTC a pratiquement stagné. Il est clair que les investisseurs ont été tentés par la reprise du marché de libérer (une partie) de leurs actifs pour les nouveaux arrivants. En effet, le nombre d’adresses de portefeuilles à solde non nul a atteint un nouveau record à la mi-février, dépassant les 44,2 millions.

La tentation continue de ce groupe de se débarrasser de leurs actifs vers des portefeuilles plus petits à mesure que le prix du BTC augmente pourrait être interprétée comme baissière, ou du moins comme un vent contraire au prix. Mais en supposant que ce groupe qui possède au moins 1 BTC soit dominée par des investisseurs ayant une mentalité de “HODLer”, cela pourrait ne pas être positif pour le prix du Bitcoin.

En effet, selon l’indicateur populaire Realized HODL (RHODL) Ratio de Glassnode, lorsque les HODLers commencent à libérer des jetons après une période prolongée d’accumulation à la suite d’un marché baissier, cela peut souvent être considéré comme un signe haussier. Le RHODL de Glassnode évalue le rapport entre la capitalisation boursière réalisée des crypto-actufs dont le dernier mouvement a eu lieu il y a une semaine et celle d’il y a 1 à 2 ans.

Le ratio RHODL est en train de toucher le fond après avoir atteint des niveaux historiquement bas qui, dans le passé, ont été cohérents avec les creux des marchés baissiers.