04 août 2022 · 4 min read

Les banques portugaises cessent d'offrir des services aux bourses cryptos invoquant le "risque"

Plusieurs banques portugaises auraient clôturé des comptes appartenant à des exchanges cryptos pour des raisons liées à la "gestion des risques" - et la banque centrale du pays semble avoir donné sa bénédiction aux institutions financières.

Source: Adobe/Wilfried-R.

Ces dernières années, le Portugal a acquis la réputation d'être un paradis pour les cryptomonnaies, car il n'impose pas d'impôt sur les gains en capital liés aux cryptomonnaies. Mais au cours des derniers mois, le gouvernement et le secteur financier semblent avoir pris la décision de réglementer le secteur crypto en accord avec les autres nations de l'UE.

Selon le média Expresso, ainsi que Jornal de Negocios et Bloomberg, une longue liste de banques - dont les poids lourds Banco Comercial Portugues (BCP) et Banco Santander, ainsi que Caixa Geral de Depósitos, BiG et Abanca - ont fermé des comptes appartenant à au moins quatre bourses cryptos nationales.

Ces bourses étaient toutes enregistrées auprès de la Banque centrale du Portugal, qui contrôle les plateformes de trading crypto nationales. L'identité de trois de ces bourses a été révélée : il s’agit de Criptoloja, Mind The Coin et Luso Digital Assets, tandis que la quatrième a demandé que son anonymat soit préservé.

Le gouverneur de la Banque du Portugal, Mário Centeno, aurait déclaré que les institutions financières avaient le pouvoir de faire ce qu'elles voulaient, mais a ajouté qu'il "suivait l'affaire."

La banque centrale a également été citée comme expliquant :

"La décision d'ouvrir ou de continuer à offrir des services de compte bancaire dépend dans ce cas des politiques de gestion des risques que chaque institution bancaire met en place."

La supervision des exchanges par la Banque du Portugal est effectuée dans le but d'assurer que les plateformes respectent les procédures de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Une réglementation supplémentaire pour le secteur crypto doit encore être élaborée.

La BCP a déclaré à Bloomberg que son devoir était "d'informer les autorités compétentes chaque fois qu'elle remarquait des 'transactions suspectes', ce qui peut également déterminer la fin des relations bancaires avec certaines entités."

Un porte-parole de Santander, quant à lui, a ajouté qu'elle agit généralement "en fonction de sa perception du risque" et que les décisions de clôturer, d'ouvrir ou de maintenir des comptes dépendent de "plusieurs facteurs."

CriptoLoja aurait expliqué qu'elle avait toujours respecté les protocoles de blanchiment d'argent comme il se doit, et a ajouté :

"Nous devons maintenant nous en remettre à l'utilisation de comptes en dehors du Portugal pour continuer à fonctionner".

Mind the Coin a affirmé que ses propres comptes avaient été fermés plus tôt cette année et que ses efforts pour ouvrir des comptes auprès d'autres prêteurs nationaux s'étaient également avérés infructueux. Luso Digital Assets a fait état d'une situation similaire.

Pedro Guimaraes, le fondateur de Mind the Coin, s’est lamenté de la situation :

"En l’absence d'explication officielle, certaines banques nous disent simplement qu'elles ne veulent pas travailler avec des sociétés cryptos. Il est presque impossible de lancer une entreprise crypto au Portugal à l'heure actuelle."

En avril dernier, des avocats fiscalistes espagnols signalaient que des Espagnols détenant des cryptos "fuyaient" vers le Portugal pour échapper aux prélèvements sur leurs bénéfices. Ils ont averti que l'Espagne était sur le point de devenir un "désert crypto" alors que le pays intensifie sa réglementation du secteur.

Mais le ton a également changé au Portugal : deux projets de loi proposant l'imposition imminente d'une taxe liée aux cryptomonnaies ont été rejetés au parlement en mai, mais tous deux émanaient de partis d'opposition mineurs. Le parti au pouvoir est susceptible de formuler son propre projet de loi, qui, selon certains, devrait bientôt être soumis à l'Assemblée.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: