Pourquoi la National Australia Bank boycotte certains exchanges de cryptomonnaies ?

Antoine Palloteau
| 2 min de lecture

La National Australia Bank a annoncé ce 17 juillet dernier vouloir aider ses clients à éviter les arnaques liées aux plateformes d’échange de crypto-monnaies. Pour ce faire, la banque australienne compte très simplement bloquer certains paiements de ses clients vers les exchanges à “haut risque”

Une banque qui semble très attachée à la sécurité

Fondée en 1893, la National Australia Bank (NAB), qui est une des plus grandes banques d’Australie, a annoncé vouloir augmenter la sécurité de ses clients. 

Dans son communiqué annonçant son “boycott” de certains exchanges de crypto-monnaies, la banque rappelle à quel point elle est attachée à la sécurité.  La société est intervenue sur un total de plus de “270 millions de dollars de paiements” de clients qui ont soulevé des problèmes d’escroquerie au cours des quatre mois écoulés, entre mars et juillet.

Chris Sheehan, chef de du Groupe d’enquête et des fraudes au sein de la banque australienne, rappelle que différentes mesures prises ces 6 derniers mois ont eu un impact significatif sur la protections de clients quant aux escroqueries auxquelles ils sont potentiellement confrontés. Sheehan déclare : 

“Nous prendrons désormais des mesures pour bloquer certains paiements vers des échanges de crypto-monnaies à haut risque afin de mettre un terme aux escroqueries”.

Pour la NAB, il est temps de sérieusement placer les cryptos et surtout leurs places de marché sur l’échiquier des fraudes. Il est également temps de passer à l’action

La National Australia Bank projette de bloquer des transactions de ses clients sur certains exchanges

Selon la NAB, près de 50 % des fraudes qui ont été signalées à l’Australian Financial Crimes Exchange étaient liées à des crypto-monnaies sur les 30 derniers jours. La banque rapporte que les citoyens australiens ont perdu 221 millions AUD dans des escroqueries cryptos l’année passée. 

La société australienne, partenaire d’une initiative indépendante réunissant entreprises, des organismes chargés de l’application de la loi et des groupes industriels est décidé à faire face aux problèmes de fraudes présent sur certains exchanges cryptos. 

“Ces escrocs font partie de groupes criminels organisés et transnationaux. Ils utilisent de plus en plus les plateformes de crypto-monnaies pour envoyer les fonds volés rapidement et souvent à l’étranger”, a déclaré M. Sheehan.

Le plan pour stopper ces fraudes est radical. La banque australienne prévoit tout simplement de bloquer certaines transactions quand elle juge une plateforme d’échange de crypto-monnaies à haut risque. 

Le problème : la NAB n’a pas spécifié le nom des exchanges qu’elle visera. Certains observateurs sont donc inquiets quant au fait que ces mesures puissent atteindre des plateformes de premier rang comme Binance ou Coinbase. La National Australia Bank fait le pari de protéger ses clients coûte que coûte, reste à savoir si cette mesure ne dissuadera pas certains investisseurs potentiels de se lancer dans les crypto-monnaies

Source : National Australia Bank