Prévision du prix de Terra Luna au moment où Binance brûle 1,8 millions de dollars LUNC

Simon Chandler
| 3 min de lecture

Le prix du Terra Luna Classic (LUNC) a légèrement baissé au cours des dernières 24 heures, de 0,5 % à 0,00031545 $. Pourtant, il reste en hausse de 3% en une semaine et de 22% en un mois, en grande partie grâce à Binance qui a terminé de brûler tous les frais de transaction qu’elle a perçus sur les échanges de LUNC entre le 21 septembre et le 1er octobre.

Cela représente environ 1,8 million de dollars en LUNC, ce qui, compte tenu du prix actuel de l’altcoin, équivaut à la combustion d’environ 5,8 milliards de LUNC. Le marché semble avoir pris cette opération de destruction à grande échelle comme un indice de la volonté de Binance de soutenir le redressement du prix du LUNC, qui s’est tristement effondré en mai après que Terra a émis des milliards de nouveaux LUNC (alors connus sous le nom de LUNA) afin de soutenir le prix du stablecoin UST.

Avec une hausse de plus de 30 000 % du LUNC après avoir plongé à son plus bas niveau historique de 0,000000999967 $ le 13 mai, l’intervention de Binance suscite l’espoir que l’altcoin disgracié puisse poursuivre son redressement exceptionnel. Le problème, c’est que si son prix fractionné permet d’espérer de nouvelles hausses, l’absence d’un véritable cas d’utilisation pour LUNC signifie qu’il n’est qu’un jouet pour les spéculateurs, et qu’il pourrait plonger à nouveau lorsqu’ils passeront à la prochaine pièce à la mode.

Prévision du prix de Terra Luna alors que Binance brûle 1,8 million de dollars LUNC

En dépit de ses récentes progressions, il convient de rappeler que LUNC est toujours en baisse de près de 100 % depuis son plus haut historique de 119,18 $, établi en avril.

Les indicateurs de LUNC se sont emballés au début du mois, avec un indice de force relative (violet) dépassant les 80. Dans le même temps, sa moyenne mobile à 30 jours (rouge) a bondi pour se hisser confortablement au-dessus de sa moyenne à 200 jours (bleu), marquant ainsi une percée certaine.

Aujourd’hui, ces indicateurs se sont légèrement inversés, ce qui laisse présager une perte d’élan. Son RSI est en dessous de 50, tandis que sa moyenne à 30 jours semble être en train de passer sous sa moyenne à 200 jours, ce qui pourrait constituer une “croix de la mort”.

Indépendamment des tendances actuelles des prix, la semaine dernière a été prometteuse pour LUNC. En effet, l’engagement de Binance à brûler les commissions de négociation perçues en LUNC contribue à réduire l’offre massive de l’altcoin, qui est passée d’environ 1 milliard avant l’effondrement de Terra à 6,9 trillions au moment de la rédaction de cet article.

Et la combustion d’hier d’approximativement 1,8 million de dollars en LUNC ne sera pas la première pour Binance non plus, l’exemple qu’elle donne pourrait potentiellement ouvrir la voie à d’autres bourses importantes. Bien sûr, il faudra qu’ils brûlent une quantité incroyable de LUNC pour que le prix de l’altcoin revienne à des chiffres entiers.

Une mode passagère ?

En effet, la grande majorité de l’offre en circulation de LUNC doit être brûlée pour que son offre revienne au niveau d’un milliard. Bien qu’il soit peu probable que cela se produise, ce n’est pas impossible. C’est à l’équipe et à la communauté de décider ce qu’elles veulent.

Quoi qu’il en soit, LUNC s’est incroyablement bien comporté ces dernières semaines, montrant que les jetons peuvent encore être performants dans un contexte de marché en recul.

Pour prendre un autre exemple, le jeton de mème Tamadoge (TAMA), basé sur le métavers, a augmenté de 90 % au cours de la dernière journée grâce à sa nouvelle cotation sur OKX et à une cotation potentielle sur Binance.

Nous avons expliqué comment ses bénéfices depuis la première étape de sa prévente de jetons éclipsent maintenant le cycle de progression de LUNC de ces trois derniers mois.

Acheter TAMA sur OKX CEX