Projet Syntropy (NOIA) : La blockchain au secours d’un réseau internet vieillissant

Le monde des cryptos ne se limite pas seulement au Bitcoin ! Il existe des centaines de jetons qui sont à la base de projets très innovants. Ces projets permettent de mieux comprendre le potentiel disruptif de la cryptomonnaie. Avec son token NOIA, le projet Syntropy est un excellent exemple. Ce projet pose les fondements de l’internet de demain, découvrez pourquoi.

Source : syntropynet.com

​Qu’est-ce que le projet Syntropy (NOIA) ?

Le projet Syntropy est très intéressant car il entend partir de l’existant (le réseau internet actuel) pour le moderniser et l’améliorer à la sauce blockchain. 

​Présentation générale de Syntropy

Le projet NOIA a été officiellement lancé en 2017. Les personnes à l’origine du projet sont :

  • Domas Povilauskas ;
  • William B. Norton ;
  • Jonas Simanavicius ;
  • Domas Povilauskas.

Ces personnes possèdent une expérience très forte dans les domaines du cloud, du trading et du développement informatique. Le jeton natif du projet est le NOIA. A l’heure actuelle, la capitalisation du projet est de 135 millions de dollars, ce qui classe le token NOIA à la 426ème place mondiale. Au moment de la rédaction de cet article, le cours du token NOIA est de 0,13 $.

Pour ne rien manquer du projet, rejoignez le groupe Syntropy sur Telegram !

​Le projet Syntropy, c’est quoi ?

Disons-le tout de suite, le projet Syntropy est complexe. Pour comprendre sa philosophie, il est nécessaire de comprendre les fondamentaux d’internet. 

Lorsque vous faites une recherche sur internet, les données empruntent un circuit constitué de plusieurs routeurs jusqu’à ce qu’elles arrivent à destination. Ce circuit peut être plus ou moins long suivant où les données demandées sont stockées. D’ailleurs, pour avoir une idée du chemin emprunté par les données, vous pouvez utiliser la fonction « trace route » dans la fenêtre CMD de votre ordinateur et taper l’adresse du site internet que vous souhaitez consulter. Vous pourrez ainsi voir les différents tronçons pris par les données ainsi que le temps de latence propre à chaque tronçon. Bien sûr, tout cela est invisible pour l’utilisateur qui se contente simplement de taper sa recherche et de consulter les résultats sur son moteur de recherche.

Or, le réseau internet est de plus en plus saturé. Pourquoi ? Le volume de données a augmenté de manière très importante avec l’arrivée du HD, de l’ultra HD, du 4 K, du gaming, de la réalité augmentée, etc. Ces besoins en données pouvaient difficilement être anticipés lors de la création de l’infrastructure d’internet il y a (déjà) 30 ans. 

La saturation du réseau se traduit par des pannes et des lenteurs. Si cela est anodin pour un utilisateur lambda, cela provoque en revanche des pertes financières non négligeables pour les entreprises. Par exemple, d’après un rapport IHS, les problèmes de réseau internet sont responsables d’une perte de 700 milliards de dollars par an pour les entreprises rien qu’en Amérique du Nord.

Aussi est-il désormais nécessaire d’améliorer la technologie d’internet… et c’est exactement l’objectif du projet Syntropy !

Image
Source : Twitter / @Syntropynet

​Comment le projet Syntropy va améliorer internet ?

Le réseau NOIA entend améliorer l’internet existant avec deux solutions majeures.

​L’achat de « routes » pour les entreprises

Comme mentionné ci-dessus, le réseau fait face à des surcharges. Comme sur un réseau automobile, certaines routes de données font face à un fort trafic. C’est là qu’intervient le projet NOIA en jouant un rôle équivalent à celui de l’application Waze pour les conducteurs par exemple ! 

En effet, Syntropy va donner la possibilité aux entreprises de « privatiser » certaines routes ou tronçons. Cela va permettre de réduire le trafic sur le réseau pour ces entreprises. De plus, cette solution donne la possibilité aux entreprises de maîtriser de bout en bout le chemin emprunté par ces informations.

Image
Source : Twitter / @Syntropynet

​Une consultation plus rapide des données

Comme expliqué ci-dessus, le chemin emprunté par les données peut être long suivant la recherche. Par exemple, si vous habitez en France et que vous faites appel à des données stockées à l’autre bout du monde, le circuit sera plus long. Or, un circuit long présente des risques de créer des surcharges sur le réseau à certains endroits. Aussi, le projet Syntropy entend stocker l’information au plus proche de l’utilisateur. Comment ? 

Grâce à l’intelligence artificielle, le réseau NOIA est à même de connaître le type de données généralement consultées à différents endroits. Avec cette cartographie, le réseau NOIA peut stocker des données pertinentes à proximité de chaque utilisateur. Concrètement, c’est un peu comme si NOIA implantait des data center personnalisés tous les kilomètres ! Sauf qu’avec NOIA, les utilisateurs jouent le rôle de data center en prêtant au réseau un espace de stockage local. En retour pour leur contribution, ces utilisateurs sont rémunérés en tokens NOIA.

 

Avertissement: Cet article est un contenu promotionnel et ne constitue pas un conseil à l’investissement. Faites vos propres recherches et n’investissez que l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre.