Accueil Actualités

QuadrigaCX a obtenu un répit auprès de ses créanciers

Par Tim Alper
QuadrigaCX a obtenu un répit auprès de ses créanciers 101
Source: iStock/studiocasper

Un juge de la Cour suprême a accordé six semaines supplémentaires de protection contre ses créanciers à l’exchange de cryptomonnaie canadien QuadrigaCX, qui poursuit actuellement sa recherche des cryptomonnaies.

Selon le journal canadien le Globe and Mail, le juge a déclaré que les créanciers devront attendre le 23 avril pour pouvoir intenter une action en justice contre la société. Quelque 115 000 clients ont été affectés par l'incapacité de QuadrigaCX à localiser leurs fonds, apparemment disparus depuis la mort mystérieuse du fondateur de l'échange, Gerald Cotten fin de l’année dernière.

Des personnalités du monde des cryptomonnaies ont accusé la société de tentative de dissimulation.

L'avocat de Quadriga, Maurice Chiasson, a déclaré au juge que la décision d'accorder une prolongation avait dû être prise afin d'empêcher une “mêlée générale”. Chiasson a déclaré: “Nous verrions des poursuites judiciaires [si le délai à Quadriga n’avait pas été accordée]. De telles poursuites pourraient être lancées dans plusieurs juridictions et entrer en conflit".

La veuve de Cotten, Jennifer Robertson, a quant à elle demandé à la cour de lui rembourser 225 000 USD de son propre argent dépensé en frais de justice, alors qu’elle s’engageait pour que l’échange gagne la protection de ses créanciers plus tôt cette année. Le juge a déclaré mardi que la demande qui, selon Bloomberg, a été contestée par les avocats représentant les créanciers - serait reportée à un autre jour. L’avocate de Robertson a déclaré qu’elle souhaitait se retirer du dossier, estimant qu’elle n’était pas au courant des questions relatives aux cryptomonnaies et qu’elle avait refusé d’assumer un rôle de direction au sein du cabinet.

Le même juge a également approuvé la nomination du premier vice-président, Peter Wedlake, du cabinet d’audit Grant Thornton, en tant que nouveau responsable de la restructuration par intérim de QuadrigaCX.

Pendant ce temps, au sud de la frontière américaine, une ville de New York a levé l’interdiction sur le minage de crypto. Selon le média WAMC, le conseil municipal de Plattsburgh a voté à 5 contre 1 en faveur d'une motion visant à annuler l'interdiction des nouveaux projets miniers imposée en mars dernier par le maire de la ville.

Les prix de l’électricité avaient globalement augmenté pour les résidents locaux, à la suite d’une montée en flèche des activités minières dans la région. Le PDG d'une société de minage de cryptomonnaie de Plattsburgh a déclaré au même média: "Le prix du Bitcoin et des cryptomonnaies en général a considérablement baissé, mais il reste encore une opportunité [...] Je pense que Plattsburgh sera un bon endroit pour certains centres de données à l'avenir".

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles