Nouveau record pour le taux de déflation d’Ethereum (ETH) : comment se présente l’évolution du prix d’ETH ?

Joel Frank
| 5 min de lecture
Logo Ethereum. Source: Adobe

Le taux de déflation de l’offre d’ETH a récemment atteint son plus haut niveau de l’année. Dans la journée de mercredi, le taux de combustion annualisé de l’EIP-1559 a dépassé le taux d’émission d’ETH de 1,425 %, son plus haut niveau après un incident inexpliqué en mai 2022 au cours duquel le taux de déflation a dépassé 17 % pendant une seule journée.

Lorsque le taux de déflation augmente, cela signifie que les jetons ETH individuels deviennent plus rares à un rythme plus rapide. La plupart des analystes pensent que cela devrait stimuler le prix de la cryptomonnaie à long terme.

La chute de près de 5,0 % de la paire ETH/USD vendredi, alors que les marchés cryptos ont été frappés par les inquiétudes relatives à la banque Silvergate et les informations selon lesquelles Tether aurait commis des fraudes pour maintenir son accès au système bancaire mondial, suggère que les traders ne prêtent pas beaucoup d’attention aux développements récents relatifs au taux de déflation d’ETH.

ETH se négocie actuellement autour de 1 570 $ est maintenant en baisse d’environ 10 % par rapport à ses récents sommets dans le milieu des 1 700 $. Si ETH est en baisse depuis le début du mois de février, son taux de déflation ne suit pas la même trajectoire et présente une tendance à la hausse.

Les traders doivent garder à l’esprit que la déflation est un élément qui pourrait stimuler ETH plus tard cette année. D’autres facteurs qui pourraient également donner un coup de pouce à ETH sont les prochaines mises à niveau du réseau, y compris le lancement des retraits des ETH placés en staking le mois prochain, une résurgence potentielle de la DeFi et une amélioration possible de la toile de fond macroéconomique, si une récession américaine peut être évitée et si la baisse de l’inflation donne à la Federal Reserve américaine la possibilité de réduire les taux.

Explication – qu’est-ce qui accélère la déflation d’ETH ?

Avant de répondre à cette question, il faut comprendre les raisons sous-jacentes de la déflation d’ETH, ce qui nécessite une compréhension du fonctionnement de la structure des frais du réseau Ethereum. Les frais de réseau sont divisés en deux composantes. Le premier est un frais de base que tous les utilisateurs doivent payer pour s’assurer que leur transaction est acceptée et traitée sur la blockchain.

Il y a ensuite un pourboire facultatif que les utilisateurs peuvent payer pour que leur transaction soit traitée plus rapidement. Le réseau Ethereum calcule automatiquement les frais de base, qui augmentent en cas d’intensification du trafic sur le réseau. La proposition d’amélioration Ethereum (EIP) 1559, qui a été mise en œuvre dans le code Ethereum lors du hardfork London en août 2021, exige que tous ces frais de base payés par les utilisateurs soient ensuite brûlés, ce qui retire définitivement les jetons de la circulation.

Par conséquent, lorsque les frais de base augmentent, le taux de combustion augmente également. Lorsque ce taux de combustion dépasse le taux d’émission d’ETH, qui est d’environ 0,55 %, l’offre d’ETH diminue. Les ETH sont distribués aux nœuds et aux stakers qui sécurisent le réseau. Le graphique ci-dessous montre comment les frais de gaz du réseau Ethereum (base) ont augmenté progressivement au cours des derniers mois.

Le taux de déflation d’ETH pourrait continuer à accélérer

La forte congestion du réseau a constamment fait grimper le taux quotidien annualisé de combustion de l’ETH (EIP 1559) jusqu’à 6,0 % au début de 2022. À l’époque, la blockchain Ethereum était encore alimentée par le mécanisme de consensus basé sur la preuve de travail, beaucoup plus énergivore, et, en raison des frais d’énergie et des coûts des appareils de minage importants, le taux d’émission d’Ethereum était beaucoup plus élevé, à environ 4,4-4,6 % par an.

Cela signifie que le taux de déflation d’ETH n’a atteint qu’un maximum d’environ 1,5 %. Si une reprise du marché crypto et de la DeFi peut amener le taux de combustion à ses sommets du début de 2022, le nouveau taux d’émission de l’ETH, beaucoup plus bas, signifie que le taux de déflation d’ETH pourrait atteindre le chiffre stupéfiant de 5,5 %.

Quelle trajectoire pour le prix d’ETH ?

Bien que la déflation de l’ETH puisse sembler très excitante, les haussiers devront faire preuve de patience, car les perspectives à court terme de la deuxième cryptomonnaie du monde en termes de capitalisation boursière sont difficiles. La dernière chute de l’ETH l’a envoyé sous une tendance haussière qui était intacte depuis le début de 2023.

Cela est potentiellement de mauvais augure pour les perspectives de prix à court terme, avec un test potentiel des seuils planchers de février dans le milieu des 1 400 $. Bien sûr, la reprise agressive sur les marchés boursiers américains vendredi, si elle se poursuit la semaine prochaine, pourrait empêcher une nouvelle baisse des marchés cryptos. Quoi qu’il en soit, il est probable que l’ETH continue de rebondir autour de sa fourchette de février, de la moitié des 1 400 $ à la moitié des 1 700 $.