Le régulateur britannique va lancer un “sandbox” destiné aux acteurs de la finance numérique

Thomas Renault
| 2 min de lecture
Le régulateur britannique va lancer un “sandbox” destiné aux acteurs de la finance numérique

L’Autorité de Conduite Financière britannique (FCA) a récemment annoncé le lancement d’un “Sandbox Digital” permanent. Prévu pour le mois d’août, ce bac à sable numérique accueillera divers acteurs du secteur, incluant les entreprises, les startups et les fournisseurs de données liés aux domaines bancaires, d’investissement, de prêt et de paiements.

Déploiement du Sandbox numérique britannique pour stimuler l’innovation financière

L’Autorité de Conduite Financière britannique (FCA) a informé le lancement de son “Sandbox Digital”, une initiative conçue pour soutenir les entreprises technologiques en début de développement de produit.

Selon un communiqué publié le 20 juillet, le “Sandbox Digital” sera disponible de manière permanente à partir du 1er août. Le régulateur financier a mené deux programmes pilotes de cette initiative, qui sera ouverte aux entreprises, startups et fournisseurs de données – y compris ceux impliqués dans les secteurs bancaires, d’investissement, de prêt et de paiements.

Un “bac à sable” (ou “sandbox” en anglais) permet aux projets de fonctionner dans un environnement de test pour évaluer leurs produits et services, minimisant ainsi les effets secondaires imprévus sur le monde réel

La FCA précise que le “Sandbox Digital” a pour objectif d’aider les entreprises innovantes dans leurs efforts pour lancer de nouveaux produits et services, tout en soutenant la croissance économique et la compétitivité internationale.

Vers une dynamique européenne en soutien à l’innovation financière numérique

La mise en place du Sandbox numérique n’est pas une première pour le Royaume-Uni en matière de régulation financière. En effet, en avril 2022, le Ministère de l’Économie et des Finances du pays avait proposé un “sandbox pour l’infrastructure des marchés financiers” en parallèle de ses plans pour un cadre réglementaire sur les stablecoins de paiement.

Par ailleurs, le Trésor de Sa Majesté a également ouvert en juillet une consultation pour un sandbox des titres numériques qui pourrait inclure des produits crypto.

Ces efforts du Royaume-Uni ne sont pas isolés sur le plan européen. Le 3 juillet, la Commission Européenne a annoncé que 20 projets avaient été sélectionnés pour un sandbox réglementaire de l’Union Européenne.

Les entreprises qualifiées pour cette initiative comprennent des acteurs dans les domaines de la finance et des marchés de capitaux, des télécommunications et des technologies de l’information, ainsi que du commerce mondial. Ainsi, le Sandbox numérique britannique s’inscrit dans une dynamique plus large de soutien à l’innovation financière numérique en Europe.

Source : Cointelegraph