Accueil ActualitésActualités Ethereum

Ethereum a devancé EOS et Tron dans l'industrie des jeux sur la blockchain selon un rapport

Par Tim Alper
Ethereum a devancé EOS et Tron dans l'industrie des jeux sur la blockchain selon un rapport 101
Personnages de My Crypto Heroes game. Source: Capture d'écran, My Crypto Heroes

Un nouveau rapport de DappRadar, un agrégateur de données d'applications décentralisées, affirme qu'Ethereum (ETH) est désormais leader dans le domaine des jeux sur la blockchain, EOS (EOS) et Tron (TRX) reculant tous deux en 2019, malgré les réussites des deux plateformes concurrentes.

Les auteurs du rapport affirment que la croissance de l'écosystème Ethereum dApp (application décentralisée) a été stimulée plus largement par une tendance à la hausse dans le secteur des jeux - une tendance dont EOS et Tron ont moins bénéficié.

Il écrivent dans leur rapport :

"En 2019, Ethereum a renforcé sa position de leader sur le marché des jeux en ligne sur la blockchain, alors que les défis de blockchains apparemment plus performantes comme EOS et Tron n’ont pas fonctionné."

Malgré le pic d'activité des utilisateurs, la monétisation reste problématique, selon le même rapport qui note que seuls quelques éditeurs de jeux utilisent leurs propres jetons ERC20, la plupart utilisant des jetons échangeables non fongibles (NFTs). De plus, même si la blockchain Ethereum est un moyen populaire pour les développeurs de jeu dApps de créer des plateformes d'échanges de NFT, "dans la grande majorité des cas, il ne s'agit pas de jeux complets fonctionnant sur la blockchain".

Lire aussi: L’opération à 100 millions de dollars de la fondation Ethereum soulève des questions de transparence.

Dans les deux cas, mention a été faite du jeu My Crypto Heroes, qui facture aux utilisateurs 0,1 ETH (12 dollars) par mois pour ses services d'abonnement VIP Prime. Le jeu ne comptait que quelques centaines de joueurs en janvier, pour atteindre "bien plus que 3500 joueurs" à la fin de l'année. Il s’agit de la seule dApp toutes catégories confondues à avoir une audience supérieure à 1000 portefeuilles quotidiens actifs.

Il y avait d'autres bonnes nouvelles pour Ethereum dans le rapport, qui affirmait que la plateforme de la blockchain "restait la seule blockchain à ce jour à avoir nourri avec succès les dApps dans quatre catégories : Finance décentralisée (DeFi), Echanges d'actifs, jeux classiques et jeux de hasard à fort risque."

Les auteurs affirment que les portefeuilles uniques actifs tous les jours dans l'écosystème des applications décentralisées d'Ethereum ont augmenté de 118 % cette année, atteignant plus de 19000 utilisateurs à la mi-décembre.

Ils ont également noté que :

  • La finance décentralisée présente la plus petite base d'utilisateurs mais avec les valeurs les plus élevées.
  • Les échanges d'actifs sont plus largement utilisés mais sur des valeurs quotidiennes moindres.
  • Les jeux classiques / plateformes de marchés et les jeux à risques élevés génèrent une valeur insignifiante malgré une activité quotidienne beaucoup plus élevée.

En comparaison, l'activité quotidienne des dApps EOS a augmenté au cours du premier semestre de l'année, atteignant un sommet de 54000 portefeuilles uniques actifs tous les jours pour l'ensemble des dApps au début juin. "Et alors que l'activité sur l'écosystème des dApps EOS a fait fonctionner environ 40000 portefeuilles par jour pendant la majeure partie de l'année, le lancement du jeton EIDOS - au mieux une expérience malicieuse qui a mal tourné, au pire une attaque DDOS - a fait passer ce chiffre en décembre sous les 15000 utilisateurs," selon DappRadar. Entre-temps, en avril, le nombre total de portefeuilles uniques actifs interagissant avec les applications décentralisées de Tron a atteint un sommet de plus de 30000 utilisateurs, puis est tombé à 17500 utilisateurs en moyenne à la fin de l'année.

Lire aussi: Les jeux vidéo pourraient stimuler l’adoption des cryptos… à condition que les jeux soient bons.

Mais les enthousiastes d'Ethereum voudront peut-être entendre les quelques avertissements contenus dans le rapport avant de se réjouir.

Les auteurs affirment que les jetons ERC20 - plutôt que les jetons Ethereum - sont la cause de "la majorité de la valeur générée" sur la blockchain Ethereum.

Et le marché lucratif des applications décentralisées semble également hors de portée d'Ethereum, du moins pour l'instant.

DappRadar déclare :

"Bien qu'Ethereum ait été la première blockchain utilisable par les applications décentralisées de paris et de (leurs associés mais plus complexes cousins) jeux de hasard à fort risque, il est maintenant clair qu'Ethereum n'est pas une plateforme naturelle pour de telles activités.

Les raisons en sont, selon le rapport, un rythme de successions de blocs plus lent chez Ethereum, ainsi qu'un modèle économique, qui consiste à facturer des frais (gaz) pour chaque transaction.

Le rapport conclut en affirmant que même si 2019 n'a pas répondu aux attentes (certes élevées) des commentateurs à l'égard d'Ethereum, la blockchain peut revendiquer un certain degré d'accomplissement, soulignant "le déploiement réussi de deux embranchement (hardforks) et d'événements symboliques tels que le Flippening" comme preuves de "sa maturité croissante en tant que technologie fonctionnelle". Cependant, comme nous l'avons indiqué hier, Ethereum est maintenant obligé de préparer un autre embranchement en janvier en raison d'une erreur commise lors de l'embranchement précédent.

Suivez nos liens d'affiliés pour:

Acheter des cryptomonnaies

  • Sur Coinhouse (Zone SEPA Europe et citoyens français).
  • Sur Switchere (Achat direct par carte de crédit, sauf au Canada)
  • Sur BitBuy (Uniquement au Canada).
  • Sur BC Bitcoin (Europe, Canada).
  • Sur eToro (Sauf au Canada).

Sécuriser vos cryptomonnaies

Payer toutes vos factures ou envoyer de l'argent vers votre banque

  • Bylls (Disponible uniquement au Canada).

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles