Pourquoi le réseau Flare va-t-il brûler plus de 200 millions de dollars ?

Emmanuel Mounier
| 2 min de lecture

flare-brule-dollar

Flare Network, une blockchain populaire dédiée à la gestion de données, a enclenché un nouveau chapitre dans l’optimisation de son écosystème. Elle a récemment annoncé brûler une quantité substantielle de ses tokens natifs, FLR. Pour les dirigeants de la compagnie, il s’agit d’un acte réfléchi qui vise à maintenir l’équilibre et l’harmonie de la communauté.

Flare Network prend une décision cruciale en faveur de l’équité communautaire


Dans une annonce publiée récemment, la blockchain Flare Network a dévoilé une initiative réfléchie et stratégique. Elle s’articule non seulement autour de la préservation des intérêts des membres existants de sa communauté, mais également dans la mise en œuvre d’un programme pouvant attirer de nouveaux utilisateurs.

Cette initiative consistera à procéder à un burn systématique de ses tokens. Ainsi, 198 880 170,19 FLR seront instantanément retirés de la circulation, suivis d’une combustion mensuelle de 66 293 390,06 tokens FLR jusqu’en janvier 2026 dans le cadre d’un programme dénommé FlareDrop. Au total, environ 2,1 milliards de tokens FLR brûleront lors de cette opération.

Ainsi, cette décision vise à réduire la dilution potentielle de la communauté, garantissant ainsi que les premiers partisans du projet ne soient pas injustement pénalisés par une dilution de leur participation.

Le PDG de Flare Network explique l’utilité de ce programme


Le PDG et co-fondateur de Flare, Hugo Philion, a exprimé sa satisfaction quant à l’accord qui a permis la mise en place de cette initiative, remerciant les premiers investisseurs pour leur soutien et leur aide continue. Dans le cadre de la proposition d’amélioration Flare, FIP.01, il a mis en lumière la nécessité impérieuse d’ajuster les allocations de tokens pour l’ensemble de la communauté.

En l’absence de ce mécanisme de combustion délibérée, les investisseurs auraient eu la possibilité de revendiquer près du triple de leur allocation initiale via FlareDrops, ce qui aurait conduit à une dilution substantielle et inéquitable des participations communautaires.

Ainsi, environ 40 % de l’allocation initiale des tokens aux investisseurs sera burn, assurant la minimisation de la concurrence pour les FlareDrops et préservant l’équité au sein de l’écosystème global de Flare Network.

L’impact de ce programme sur la blockchain Flare et son token FLR


L’initiative mise en œuvre par Flare Network est bien plus qu’un acte symbolique, c’est une manœuvre d’envergure qui sculpte de manière indélébile la tokénomique du réseau. De ce fait, cette décision d’ampleur vise entre autre à rehausser l’allocation communautaire de 58,3 % à 59,6 %, gravitant vers une décentralisation accrue du réseau.

De ce fait, Flare Network, à travers cette initiative, renforce non seulement la robustesse de son écosystème, mais aussi s’efforce de promouvoir une participation accrue et une distribution plus accessible de ses tokens à ses communautés les plus engagées.

L’ajustement majeur dans la tokenomics de Flare a reçu une approbation écrasante donnée par les utilisateurs lors du vote de janvier. En effet, 94 % d’entre eux ont donné leur assentiment aux améliorations suggérées dans la proposition d’amélioration Flare (FIP.01).

C’est pourquoi la distribution de 24,2 milliards de tokens publics via 36 FlareDrops mensuels étalés sur une fenêtre de trois ans, le FIP.01 s’avère être un moteur puissant pour élargir l’accès à la distribution des tokens.

En conséquence, le huitième FlareDrop, planifié pour le 13 octobre, ouvrira ses portes pour l’achat, permettant ainsi aux premiers investisseurs de percevoir une portion de leur allocation initiale en alignement avec les piliers d’équité et de croissance communautaire.


Source : CoinDesk


Sur le même sujet :