Accueil Actualités

Revue de la semaine crypto du 23 mars 2020

Par Fonds Rivemont Crypto
Revue de la semaine crypto du 23 mars 2020 101

La nouvelle de la semaine fut sans contredit l’annonce de la Réserve fédérale américaine de l’utilisation illimitée de mesures d’assouplissement quantitatif. Si ces mesures peuvent prendre différentes formes, elles reviennent essentiellement à injecter de nouvelles liquidités dans le système financier américain. Théoriquement, une telle annonce devrait nuire à la valeur du dollar américain, sans même parler de l’inflation future qui pourrait suivre.

Peut-on imaginer, par simple jeu de comparaison, un argument plus fort supportant l’adoption du bitcoin? Le contraste est d’une évidence frappante. En effet, non seulement la quantité de bitcoins est-elle programmée, connue et entièrement prévisible, mais la cryptomonnaie présente un modèle déflationniste contrairement à celui inflationniste de l’ensemble des monnaies fiat.

Alors que ce fut une semaine tranquille du côté des cryptomonnaies, autant au niveau des actualités que des marchés, pourquoi ne pas se pencher sur cet argument plus en détail?

Par définition même, la valeur de la monnaie papier diminue avec le temps, alors que les banques centrales impriment davantage de billets. Sur une période assez longue, ces monnaies tendent vers une valeur nulle. La majorité des théories économiques modernes, hormis l’école autrichienne possiblement, se basent néanmoins sur une inflation que l’on veut stable et modérée.

Au contraire, comme les bitcoins sont d’une quantité limitée, cette inflation ne peut se manifester. Au contraire, alors que tous auront été minés et que certains perdront leurs clés privées, c’est plutôt une baisse de l’offre qui se manifestera progressivement. La logique veut qu’à demande égale, cette monnaie prenne progressivement de la valeur plutôt que d’en perdre comme les monnaies traditionnelles.

La déflation peut-être véritablement être positive, toutefois, alors qu’on nous enseigne systématiquement le contraire? L’un des arguments principaux contre cette dernière est que si la monnaie prend de la valeur plutôt que d’en perdre, la nature humaine mènera à la thésaurisation de l’actif plutôt que sa dépense. À cet argument, on peut aisément rétorquer que le besoin d’acquisition de certains biens n’en est pas moins réel et stable. On argumente aussi que sous un modèle déflationniste, il n’y aurait pas suffisamment d’argent pour acheter l’entièrement des biens existants. Or, la divisibilité du bitcoin, où la plus petite unité pourrait aisément justement devenir l’unité transactionnelle, permet aussi de répondre à cette crainte.

Si un modèle déflationniste peut se défendre, la déflation incontrôlée est aussi une crainte partagée par les économistes. Or, avec le bitcoin, cette dernière a l’avantage d’être prévisible. Un niveau d’équilibre des prix est donc beaucoup plus facilement atteignable, ce qui est à la base du fonctionnement adéquat de l’idée

Si la philosophie déflationniste de l’école autrichienne vous intéresse, cette vidéo vous en apprendra certainement beaucoup.

Qu’on adhère à cette approche ou non, que l’on voie le bitcoin comme une commodité similaire à l’or ou véritablement une monnaie transactionnelle, il n’en demeure pas moins que sa rareté est attrayante face à des décisions économiques ou l’injection de nouvelles liquidités atteint des sommets.

Le prix du bitcoin a d’ailleurs connu une hausse instantanée suivant cette annonce de la Fed en début de semaine. Cela n’a toutefois pas suffi à briser la résistance à 7 000 $ mercredi. Nous sommes néanmoins en hausse progressive après le plancher atteint il y a deux semaines. À tout le moins, le prix du bitcoin semble vouloir se dissocier de l’action boursière traditionnelle après l’avoir imitée en début de mois. Alors que des temps tumultueux demeurent à l’horizon, il s’agit là d’une nouvelle positivement accueillie.

Cet article vous est présenté par Fonds Rivemont. Le fonds Rivemont crypto est le premier et seul fonds activement géré de cryptomonnaies au Canada. Éligible REER et CELI. Les investisseurs qualifiés peuvent en apprendre plus ici.

Avertissement : Cette chronique ne reflète pas nécessairement l’opinion de CryptonewsFR et ne constitue en aucun cas des conseils à l’investissement ni des consignes de trading.

_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour accumuler des cryptos en jouant au poker:

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles