Accueil ActualitésActualités Altcoin

Le patron de Ripple finance 1 000 caméras de surveillance pour San Francisco

Par Tim Alper
Le patron de Ripple finance 1 000 caméras de surveillance pour San Francisco 101
Source: Adobe/alice_photo

Le co-fondateur et président exécutif de Ripple, Chris Larsen, dépense sa crypto-fortune pour installer des caméras de surveillance haute définition autour de San Francisco.

Selon le New York Times, Larsen a payé pour faire installer "un réseau de 1 000" caméras dans le cadre d'un effort visant à réduire la criminalité, en particulier les vols, dans la ville américaine.

Lire aussi: Le géant japonais SBI, partenaire de Ripple, arrive au Royaume-Uni.

M. Larsen a déclaré qu'il considérait son initiative comme "un système alternatif de sécurité urbaine" et qu'il espérait qu'elle devienne "un modèle pour les autres villes".

Le média cite Larsen comme ayant déclaré

"Les criminels s'en fichent complètement. Ils se fichent d'être vus."

Larsen a dit qu'il avait eu cette idée après que la voiture de son beau-père ait été volée et que les vitres de sa propre voiture aient été brisées.

Mais sa décision d'agir a été prise en 2011, après qu'"un groupe d'hommes soit entré dans mon jardin et que l'un d'eux ait coupé les fils du système de sécurité de sa maison alors que mes enfants dormaient à l'intérieur", écrit l'auteur de l’article. C'est alors que Larsen "a décidé qu'il en avait assez".

Depuis, il a consacré quelque 4 millions de dollars à l'achat de caméras HD et à leur entretien. Les "coalitions de quartier" surveillent alors les images et aident la police à agir.

Le réseau de Larsen couvre 135 pâtés de maisons de San Francisco, et le co-fondateur de Ripple dit qu'il a "aidé à payer certaines connexions Internet" dans les postes de police de la ville bien que le même article cite un fonctionnaire de police qui déclare:

"Nous ne travaillons pas avec M. Larsen. Il existe une procédure permettant au service de demander des images à l’entreprise qui gère les caméras. Celle-ci a le pouvoir discrétionnaire de communiquer ou non les images à la police".

M. Larsen a ajouté qu'il espérait voir un jour l'aube d'une "couverture complète de la ville par les caméras" qui permettrait à la police de "jouer un rôle plus petit et plus subtil".

L’article conclut,

"Le vigilantisme individuel n’est pas la solution, a soutenu Larsen, mais des quartiers avec des flux vidéo continus à chaque coin de rue en sont une".

Larsen a récemment averti que les États-Unis "risquaient le chaos" en laissant la Chine prendre le dessus dans la course aux technologies blockchain.
_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour acheter des cryptomonnaies à travers le monde:

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles