. 3 min read

Robert F. Kennedy Jr. admet avoir acheté 14 bitcoins pour ses enfants. Le candidat le plus crypto compatible ?

Le neveu de John Fitzgerald Kennedy est-il en train de se muer en candidat des crypto-lovers? Pour rappel, le dernier rejeton de la grande famille politicienne américaine est devenu son quatrième membre à se déclarer candidat à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle américaine qui aura lieu en 2024. Il vient de dévoiler avoir acheté 2 bitcoins à chacun de ses 7 enfants, soit 14 au total. Cet investissement d’environ 400 000 dollars est-il un coup de com ou véritable engagement? Explications. 

Valider ses propos tenus lors de la conférence de Miami 

C’est lors d’une conférence sur le bitcoin en mai à Miami que le candidat à l’investiture démocrate a tenu un discours fort pro-bitcoin. Il a notamment déclaré que cette crypto ne représente pas seulement un bouclier face au totalitarisme et à l’interférence dans notre provision monétaire, mais qu’il préfigure également un futur où les entités gouvernementales seront plus transparentes et plus démocratiques. Il avait cependant ajouté ne pas en posséder lui-même (même s’il accepterait les dons en cryptos pour sa campagne) et qu’il ne donnerait jamais de conseils d’investissement. 

Les critiques avaient alors fusé en même temps que les soutiens. Les crypto-lovers dénonçant un coup de communication d’un homme politique ne s’impliquant pas à titre personnel dans l’univers des actifs numériques. Coup de théâtre le 30 juin 2023 avec la parutiond’un formulaire de divulgation financière dans lequel il apparaissait que l’homme politique possédait entre 100 et 250 000 dollars en bitcoins. Après avoir laissé croire que ce patrimoine était celui de sa femme, l’actrice Cheryl Hines, son équipe de campagne a ensuite confirmé l’information. 

Enfin, lors d’un entretien sur Twitter Space le 26 juillet avec l’investisseur crypto et podcasteur Scott Melker, le candidat démocrate a mis les choses au clair en déclarant avoir acheté 14 bitcoins pour ses enfants (soit 2 par tête) après la conférence donnée à Miami. “Juste après cette conférence Bitcoin, j’ai reçu un paiement substantiel, et c’est alors que j’ai décidé de transformer mes paroles en action, alors j’ai investi dans le bitcoin pour chacun de mes enfants” déclare t il. 

Un démocrate libertarien 

Cet engagement semble s’inscrire dans l’animosité chaque jour un peu plus grande que le candidat démocrate entretient avec les institutions financières traditionnelles et l’Etat. Ancien militant anti-vaccination durant le COVID, il a dénoncé lors de cet entretien la manière dont les banques peuvent fermer les comptes bancaires des clients sans avertissement. Il a également suggéré que la pression politique pourrait être à l’origine de la fermeture du compte bancaire de Joseph Mercola, décrit par le New York Times comme “le diffuseur le plus influent de désinformation sur les coronavirus en ligne”.

“Ici, nous avons un puissant intérêt bancaire qui a reçu toutes sortes de soutiens du gouvernement fédéral et il dépend entièrement de sa relation avec la Fed et le gouvernement fédéral et il ferme l’un de ses clients pour un discours politique”, a déclaré Kennedy. “Je pense que cet incident à lui seul devrait nous rendre tous terrifiés, et cela rend le mouvement vers le bitcoin d’autant plus important.”

Ce soutien aux cryptos semble donc s’insérer parfaitement dans la vision du monde de Robert F. Kennedy Jr. Démocrate oui, mais luttant contre les privilèges et l’opacité du système actuel. Il est à noter que depuis l’officialisation de son achat de cryptos, les critiques fusent… mais dans l’autre sens. Des observateurs se questionnent sur la partialité éventuelle du candidat, s’il accède à la fonction suprême, lorsqu’il s ‘agira de légiférer sur les actifs numériques. 

Sources: Decrypt, Bitdegree, Bitcoinist