Accueil Actualités

La personne la plus riche de Russie devient un espoir pour les cryptos

Par Linas Kmieliauskas
La personne la plus riche de Russie devient un espoir pour les cryptos 101
Le président russe Vladimir Poutine et Vladimir Potanin.

Alors que les législateurs russes ne réussissent pas à s’entendre sur la réglementation des cryptos et continuent à différer leurs décisions, MMC Norilsk Nickel PJSC et son dirigeant milliardaire Vladimir Potanin sont devenus un nouvel espoir que la réglementation pourrait être plus clémente. Du moins, pour les projets de Potanin.

Potanin est en discussion avec les législateurs et la banque centrale du pays pour créer un cadre supplémentaire pour la régulation des plateformes numériques, a déclaré Bloomberg, ajoutant que le magnat souhaitait élargir la liste des entités pouvant gérer des plateformes numériques. Le projet actuel de loi sur les actifs financiers numériques inclut uniquement les banques et les bourses.

La prochaine audience à ce sujet a été reportée à avril et le milliardaire espère que la loi sera adoptée cet été, selon le média américain.

Potanin prêche pour ses propres intérêts avec ces changements puisqu'il aurait investi jusqu'à 6 millions USD dans plusieurs projets cryptos. Cela comprend l’émission de jetons pour le trading de palladium et éventuellement d’autres métaux, une plateforme numérique pour les transactions internes à la société entre ses propres divisions et une plateforme numérique pour la propriété intellectuelle.

MMC Norilsk Nickel, premier producteur mondial de palladium, est déjà en discussion avec les autorités suisses au sujet de l’émission de jetons et pourrait lancer la plateforme numérique d’ici la fin de l’année, a déclaré Potanin à Bloomberg. Parallèlement, la plateforme numérique pour les transactions au sein de la société permettrait à la banque centrale russe d’utiliser une société pour tester des systèmes de régulation de type blockchain sans toucher l’ensemble de l’économie, a-t-il ajouté.

Comme les relations avec l'Occident ne sont pas très bonnes, les riches russes tentent désespérément de trouver un moyen de protéger leurs fonds sans faire appel au pétrole ou à l'immobilier étranger. La crise financière mondiale de 2008 a mis à mal le portefeuille de nombreux oligarques de la vieille garde. De nombreux milliardaires du pays ont décidé qu’ils devaient agir le plus tôt possible. C’est ainsi que beaucoup de méga-riches russes se sont tournés vers le nouveau monde des cryptomonnaies et de la technologie blockchain.

En janvier de cette année, de hauts responsables politiques russes ont exprimé leur soutien aux cryptomonnaies, laissant entendre qu’elles pourraient avoir une place dans l’économie du pays dans les années à venir.

Cependant, la crypto-réglementation à l'échelle régionale devrait être mise en place en Russie et dans ses États alliés d'Europe et d'Asie centrale, comme l'a dit l'Union économique eurasiatique pour former une régulation à l'échelle de l'union pour les industries de la blockchain et de la cryptomonnaie.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles