02 juin 2022 · 4 min read

La banque centrale russe pourrait faire des concessions en matière de régulation crypto

La Banque centrale russe, un des régulateurs les plus sceptiques du monde à l'égard du secteur crypto, a indiqué qu'elle était prête à assouplir quelque peu sa position afin de permettre l'adoption d'un texte de loi clé - cependant, elle reste favorable à un blocage de toute activité nationale liée aux cryptomonnaies.

Source: AdobeStock / 999xy

Après de multiples appels des organes gouvernementaux pour que les cryptomonnaies soient autorisées dans les accords commerciaux internationaux, la Banque centrale a fait hier sa première concession publique sur ce front. La banque avait précédemment appelé à une répression des cryptomonnaies à la chinoise.

Selon Kommersant et Vedomosti, la première vice-présidente de la banque, Ksenia Yudaeva, a déclaré que la Banque centrale ne s'opposait pas "en principe" à l'utilisation des cryptomonnaies dans les "transactions internationales" et à l'utilisation des jetons dans "l'infrastructure financière internationale".

La semaine dernière, le chef du département des technologies financières de la banque, Kirill Pronin, avait averti que toute "légalisation" perçue des cryptomonnaies pourrait conduire à une "cryptoïsation" rampante de l'économie russe.

Yudaeva a également fait remarquer :

"La banque maintient sa position selon laquelle l'utilisation active des cryptomonnaies dans le pays, en particulier dans le système financier de la Russie, créerait des risques importants pour les citoyens."

Cependant, Kommersant a indiqué que la banque a également "assoupli" sa position sur le minage crypto - une industrie qu'elle avait espéré interdire, et a maintenant concédé qu'elle pouvait être une source de revenus imposables.

Kommersant a également affirmé que, selon une "source proche de l'élaboration" de la législation russe sur les cryptomonnaies, la banque a été "poussée" à un compromis par les "autorités exécutives".

Au début de l'année, le président Vladimir Poutine a personnellement appelé la banque et le ministère des Finances, plus favorable aux cryptomonnaies, à trouver un terrain d’entente.

Cependant, Anatoly Aksakov, chef du State Duma’s Financial Markets Committee (la commission des marchés financiers de la Douma d'État), a récemment déclaré que la législation était toujours bloquée par des "discussions animées", probablement entre le ministère et la banque centrale.

Certains experts ont affirmé que les cryptomonnaies représentent déjà un mauvais choix d'outils financiers dans la sphère des règlements internationaux, y compris Aksakov, qui a affirmé que l'Amérique a déjà "restreint" de manière préventive le marché crypto dans le but de renforcer les sanctions. 

Quoi qu'il en soit, les médias s'accordent à dire que "à en juger par le discours de Yudaeva", la "position" de la banque "se rapproche de plus en plus" de celle du ministère des finances.

Le ministère veut faire de la cryptomonnaie une forme de propriété pouvant être utilisée dans ce qu'il appelle des "transactions de troc international" avec des acheteurs et des vendeurs étrangers, ainsi qu'avec des fournisseurs de "services intellectuels".

Un instructeur de l'école numérique de Moscou, Efim Kazantsev, estime que "la capacité des entreprises russes à régler leurs paiements avec des sociétés étrangères a été fortement réduite en raison des sanctions, et les cryptomonnaies peuvent devenir une excellente alternative dans cette situation."

Un expert juridique, quant à lui, a estimé que "tant que la cryptomonnaie joue un rôle pour contourner les sanctions", les politiciens et les régulateurs pourraient continuer à chercher des "options pour la réglementation" - plutôt que de chercher à imposer des interdictions.

Aksakov, quant à lui, a semblé exclure l’utilisation des cryptomonnaies dans d'éventuelles tentatives d'évitement des sanctions à la fin de la semaine dernière. Interfax l'a cité comme ayant déclaré :

"On soupçonne les services de renseignement américains de contrôler la circulation des cryptomonnaies, et les entreprises et les particuliers russes n'ont aucune envie de tomber sous l'œil invisible ou visible de ces agences lorsqu'ils effectuent des transactions financières."

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: