Accueil ActualitésICO

Corée du Sud : Les politiciens demandent une réforme des ICO

Par Tim Alper
Corée du Sud : Les politiciens demandent une réforme des ICO 101
Source: iStock/SharonFoelz

Le gouvernement de la Corée du Sud se prépare à répondre aux demandes répétées du parti de l’opposition d’effectuer rapidement une réforme concernant les ICO.

Le ministre de la science et des technologies de l'information et des communications You Young Min a déclaré qu’il avait l’intention de consulter avec la Commission de supervision financière régulatrice avant de donner une réponse officielle.

Selon le media Financial News, le gouvernement serait peut-être prêt à considérer l’idée de créer un groupe de travail qui serait en partie constitué d’experts du secteur privé, dont le mandat serait d’autoriser des ICO, sous condition qu’elles offrent des moyens de protéger les investisseurs contre les investissements frauduleux.

Les politiciens de plusieurs partis ont demandé des lois concernant les ICO à de multiples reprises depuis que le gouvernement a émis son interdiction en septembre de l’année dernière.

La semaine dernière, Song Hee-kyung, membre du parlement pour Busan et membre du Liberty Korea Party (le plus grand parti de l’opposition à l’assemblée nationale), a demandé au ministre de la science et des technologies de l'information et des communications de revoir l’interdiction sur les ICO. La position de Song a été entendue par le membre du parlement Kim Kyung-jin du Democracy and Peace Party, un membre influent du comité des technologies de l'information et des communications à l’assemblé nationale.

Les membres du parlement veulent aussi des clarifications légales sur la province de Jeju, qui demande de pouvoir autoriser les ICO sur son territoire. Tel que rapporté précédemment, le gouverneur pro-crypto de Jeju espère pouvoir utiliser les statuts légaux spéciaux de sa province pour légaliser les ICO et créer un hub régional pour les startups blockchain.

De plus, le bureau législatif de l’assemblée nationale a demandé au ministère de clarifier la nature légale de l’interdiction des ICO, probablement afin de répondre aux avocats qui cherchent à trouver des moyens de contourner l’interdiction.

Le membre du parlement Jung Byung-guk, du troisième plus gros parti de l’assemblée, Bareunmirae, doit annoncer un débat avec un comité spécial sur le sujet des « Lignes directrices sur les ICO ». Jung espère que le débat sera présenté au comité de l’industrie 4.0 avant la fin du mois.

Selon Sisa Magazine, un comité spécial de l’assemblée nationale se réunira le 30 août pour discuter de la technologie blockchain. Les régulations concernant les ICO seront probablement aussi à l’agenda.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles