Accueil Actualités

Le gouvernement sud-coréen s’en prend aux exchanges du pays

Par Tim Alper
Le gouvernement sud-coréen s’en prend aux exchanges du pays 101
Source: iStock/FiledIMAGE

Trois des plus grandes associations d’exchanges de cryptomonnaies sud-coréennes, la Korea Blockchain Association, la Korea Blockchain Industry Promotion Association et la Korea Blockchain Startup Association, s’attaquent à une proposition du gouvernement visant à cesser d'accorder aux échanges les mêmes avantages fiscaux que ceux accordés aux autres petites et moyennes entreprises.

Les trois associations affirment que la décision du gouvernement montre un manque de vision à moyen terme et, selon le quotidien Hankook Ilbo, elles accusent Séoul de prendre des décisions démesurées.

Les associations ont déclaré: "Les exchanges et les sociétés de courtage en cryptomonnaies sont placés dans la même catégorie que les entreprises de divertissement. Si cette législation est adoptée, de nombreuses entreprises technologiques spécialisées dans la blockchain auront plus de mal à investir dans la recherche et le développement. Certaines entreprises pourraient bien déménager à l'étranger. "

Le journal Hankook Ilbo cite un employé anonyme d’un exchange sud-coréen: «Nous sommes tristes d’apprendre que le gouvernement prend cette décision au moment où les cryptomonnaies et la blockchain commencent à être reconnues dans le monde entier».

Kim Dong-yeon, le ministre des finances sud-coréen et vice-Premier ministre du pays, veut changer la façon dont les exchanges payent l'impôt sur le revenu ainsi que les taxes professionnelles en diminuant les crédits d'impôts de 50% à 100% pour les nouvelles entreprises et jusqu'à 30% dans le cas des entreprises plus anciennes.

Le gouvernement affirme que les exchanges ne génèrent pas suffisamment de "valeur" pour justifier des allégements fiscaux et qu’il va cesser de les considérer comme des "sociétés de capital-risque".

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles