La SEC demande 120 jours supplémentaires pour répondre à Coinbase

Siméon Allegaert
| 4 min de lecture

Alors que le marché crypto évolue toujours dans un contexte difficile en raison des attaques judiciaires répétées de la Securities and Exchange Commission (SEC), l’agence de régulation a officiellement demandé un délai de quatre mois supplémentaires afin de fournir sa réponse à la requête de Coinbase au sujet d’une clarification de la réglementation sur le secteur crypto.

À travers une lettre soumise le mardi 13 juin à la Cour d’appel des États-Unis pour le troisième circuit, la Securities and Exchange Commission a déclaré avoir besoin de 120 jours supplémentaires pour répondre à la demande de Coinbase. L’entreprise lui avait en effet adressé une réclamation concernant l’adoption de nouvelles règles et la clarification des lois régissant l’industrie crypto.

Un secteur crypto en crise face aux attaques des régulateurs américains

Ce courrier fait suite à l’ordonnance du tribunal adressée à la SEC à la date du 6 juin dernier, qui demandait spécifiquement au régulateur d’indiquer s’il refusait de manière catégorique la création de nouvelles règles ou s’il avait tout simplement besoin de davantage de temps pour donner une réponse définitive à ce sujet.

En réaction, la Securities and Exchange Commission a souligné qu’elle n’avait pas encore « pris de décision claire sur sa démarche future face à cette réclamation » en plus de critiquer le mode opératoire de Coinbase, désignant ce dernier comme n’ayant « pas de véritable fondement ».

La SEC a poursuivi en expliquant que la requête de Coinbase devrait normalement être rejetée, tout en indiquant qu’elle serait en mesure de formuler une réponse précise au sujet cette demande de réglementation dans les 120 jours à venir.

En réponse à cette déclaration, le directeur juridique de Coinbase, Paul Grewal, a informé ses 40 000 abonnés via un message publié sur Twitter que la SEC avait réitéré son mensonge habituel selon lequel elle n’avait pas encore pris de décision quant à une nouvelle réglementation, cela tout simplement dans le but de gagner du temps.

Le directeur a également rappelé que la lettre ignorait les déclarations précédentes du président de la Securities and Exchange Commission, à savoir le dénommé Gary Gensler, selon lesquelles l’agence de régulation américaine n’avait tout simplement pas l’intention de promulguer de nouvelles réglementations.

Face à la tournure des événements, de nombreux investisseurs et passionnés du secteur crypto ont réagi en manifestant leur incompréhension et leur colère à l’égard de la Securities and Exchange Commission.

L’agence de régulation américaine semble en effet dépasser un certain nombre de limites sur le plan juridique, cela alors que Gary Gensler est toujours la cible d’une série de controverses liées à son rapport passé avec le secteur crypto. Le président de la SEC serait en effet compromis selon les avocats de Binance en raison de son implication passée au sein de l’écosystème. Ce dernier ayant tenté il y a quelques années de travailler pour Binance, à savoir la plateforme la plus importante en terme de volume d’échange, alors qu’il mène aujourd’hui une bataille juridique acharnée contre l’ensemble de l’industrie blockchain.

Source : CoinMarketCap

Ce contexte conflictuel se répercute très fortement sur les cours du secteur crypto, en particulier pour le Binance Coin (BNB) qui a enregistré une chute brutale cette semaine, passant de 307,54 dollars le 4 juin dernier à un point bas de 223,81 dollars le lundi 12 juin. Il est cependant intéressant de constater un léger rebond depuis de le début de la semaine, avec une hausse de 5,19 % au cours des dernières 24 heures, faisant passer le prix du BNB à 248,92 dollars à la date de rédaction de cet article.

Source : TradingView

Ces mouvements vers le sud se confirment également sein des marchés boursiers traditionnels. On observe notamment une baisse conséquente du cours de l’action COIN, celle-ci ayant chuté de plus de 17 % depuis le début du mois de juin selon les données de TradingView et se stabilise désormais aux alentours de 52,40 dollars.

Source : Paul Grewal