Selon le PDG de Grayscale, ces mesures prises contre les cryptomonnaies pourraient tuer l’innovation

Siméon Allegaert
| 3 min de lecture

Michael Sonnenshein, le directeur général de Grayscale Investments, a mis en évidence un possible bilan négatif pour l’économie des États-Unis si la Securities and Exchange Commission (SEC) continue de privilégier une approche défavorable pour réglementer l’industrie des crypto-monnaies.

États-Unis : le secteur crypto souffre d’un manque de clarté vis à vis de son cadre réglementaire

Dans le cadre d’une récente interview accordée au média Fox Business, Michael Sonnenshein a exprimé son avis selon lequel la SEC pourrait faire fuir une large sélection d’entreprise du secteur crypto actuellement implantées aux États-Unis. À ce propos, le directeur général de Grayscale Investments a déclaré :

« Si chaque problème du secteur crypto doit être présenté devant un tribunal, alors en tant que pays, nous écrasons toute forme d’innovation. »

Michael Sonnenshein a une nouvelle fois précisé que le secteur avait besoin de définitions bien distinctes pour les crypto-marchandises et les crypto-actifs, ainsi que de lignes directrices réglementaires plus claires au sujet des stablecoins. Le directeur est convaincu que ces modifications empêcheront les entreprises de se délocaliser en dehors des États-Unis, une tendance de plus en plus marquée sur la période actuelle.

En effet, un nombre croissant de sociétés basées sur le sol américain ont pris la décision de s’installer dans des pays disposant de juridiction plus favorable au secteur crypto au cours des derniers mois. C’est notamment le cas de Binance qui a récemment désigné les Émirats arabes unis comme son prochain centre opérationnel.

De son côté, le directeur général de Ripple, Brad Garlinghouse, a formulé des commentaires similaires avant la victoire partielle de Ripple sur la SEC, le 13 juillet dernier. Celui-ci a estimé que la SEC cherche non seulement à brider l’ensemble de l’industrie crypto aux États-Unis, mais également à tuer l’innovation technologique. Le directeur de Ripple avait également annoncé à la suite de sa victoire sur le gendarme financier américain que la lutte pour un renforcement de la clarté réglementaire devrait se poursuivre dans le pays. 

En outre, il apparait néanmoins comme important de préciser que Michael Sonnenshein reste optimiste en ce qui concerne les efforts déployés par le Congrès pour clarifier la réglementation du secteur crypto.

Le 31 juillet, la commission des services financiers de la Chambre des représentants avait approuvé la loi sur l’innovation financière et la technologie pour le 21e siècle par 35 voix contre 15. Cette loi vise à établir des règles d’enregistrement pour les entreprises du secteur crypto relevant de la juridiction de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) ou de la Securities and Exchange Commission (SEC).

Bien que Sonnenshein soit confiant vis à vis de la direction prise par le Congrès américain, il estime que la SEC devrait se focaliser sur le Bitcoin (BTC) et les ETF qui pourraient être associés à ce dernier dans un avenir proche. Selon Mike Novogratz, le directeur général de Galaxy Digital, un ETF Bitcoin au comptant pourrait justement arriver sur le marché au cours des six prochains mois, ce qui pourrait potentiellement faire exploser le prix du crypto-actif le plus important de l’écosystème en termes de capitalisation boursière.

Source : CoinMarketCap

À la date de rédaction de cet article, le prix du Bitcoin (BTC) se situe aux alentours de 29 621,04 dollars, ce qui correspond à une hausse de 0,42 % par rapport aux chiffres de la veille. À noter que le BTC enregistre un volume de trading de 13,24 milliards de dollars sur la période journalière, soit une augmentation de 106,44 % d’après les données de CoinMarketCap.

Source : Cointelegraph