Accueil ActualitésActualités Altcoin

Un haut responsable de la Banque d'Angleterre veut agir vite en faveur des monnaies numériques

Par Tim Alper
Un haut responsable de la Banque d'Angleterre veut agir vite en faveur des monnaies... 101
Source: iStock/fazon1

Les banques centrales des grandes économies continuent de changer leur position sur l'émission de monnaie numérique. Sarah John, la caissière en chef de la Banque d'Angleterre, a déclaré qu'il est "tellement crucial" que les banques centrales agissent avant que les géants de la technologie n'établissent une domination dans le secteur.

Selon le journal britannique The Telegraph, Mme John a déclaré :

"Il est absolument important que les banques centrales envisagent l'émission de monnaies fiduciaires numériques comme une option. Nous devons réfléchir, en tant qu'institution, à la manière de nous positionner pour que la société dispose toujours d'une large gamme de paiements qu'elle peut utiliser en toute confiance. Il est tout à fait juste que les banques centrales réfléchissent à la question de savoir si le secteur public ou le secteur privé serait le plus à même de fournir une monnaie numérique à l'avenir".

Elle a déclaré que la banque devrait envisager d'assurer la participation des secteurs public et privé au projet et, selon le média, "a exhorté la banque à se positionner pour assurer la stabilité monétaire et financière".

L'avertissement fait suite à une annonce du Conseil de stabilité financière, qui a conseillé au gouvernement d'"accélérer le rythme" de l'élaboration d'une réglementation pour les cryptos et les monnaies stables.

Lire aussi: Justin Sun voit le prix du Bitcoin à 100 000 dollars d'ici 2025.

Le gouverneur sortant de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, qui était autrefois l'un des plus fervents critiques de l'industrie des cryptos, a affirmé que les fiats numériques telles que le yuan numérique chinois ou le projet Libra de Facebook pourraient effectivement mettre fin à la domination du dollar américain sur la scène financière mondiale.

Par ailleurs, selon City AM, une récente enquête britannique menée par Ipsos Mori a révélé que 51 % des personnes interrogées sont d'accord pour dire qu'il faut faire confiance aux banques centrales plutôt qu'aux grandes entreprises technologiques pour développer des monnaies numériques.

Environ sept banques centrales non divulguées, représentant 20 % de la population mondiale, sont susceptibles de lancer des monnaies numériques de banque centrale (CBDC) dans 3 ans, selon une nouvelle enquête de la Banque des règlements internationaux.

De plus, une étude de la banque centrale de Lituanie en décembre de l'année dernière a conclu que : "Les initiatives au niveau d'une seule juridiction ne sont pas capables de répondre au besoin des citoyens du monde de disposer d'un instrument sûr, fiable et rentable pour les paiements transfrontaliers". Toutefois, "la technologie moderne semble pouvoir répondre à ce besoin. [...] La question, y compris l'idée d'une CBDC multidevise, mérite une analyse conjointe approfondie".

De plus, les penseurs du Forum économique mondial ont publié ce qu'ils appellent une "marche à suivre" de la CBDC pour les banquiers et les gouvernements qui envisagent de lancer des fiats numériques dans un avenir proche.

_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés pour:

Acheter des cryptomonnaies

  • Sur Coinhouse (Zone SEPA Europe et citoyens français).
  • Sur Switchere (Achat direct par carte de crédit, sauf au Canada)
  • Sur BitBuy (Uniquement au Canada).
  • Sur BC Bitcoin (Europe, Canada).
  • Sur eToro (Sauf au Canada).

Sécuriser vos cryptomonnaies

Payer toutes vos factures ou envoyer de l'argent vers votre banque

  • Bylls (Disponible uniquement au Canada).

Accumuler des cryptos en jouant au poker

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles