Serum, l'exchange décentralisé basé sur Solana, en difficulté après l'implosion de FTX et Alameda

Source: Robert Anderson/Unsplash

Alors que les conséquences désastreuses de la faillite de FTX et de sa société-mère Alameda Research continuent de se répercuter dans la cryptosphère, l'exchange décentralisé Serum, basé sur Solana, est l'une des dernières victimes de l'effondrement déclenché par les actions de Sam Bankman-Fried. Serum a annoncé dans un tweet que, comme les décisions relatives à d’éventuelles mises à niveau sont prises au niveau de FTX, son programme basé sur le réseau principal est désormais défectueux. 

Serum a admis que les risques de sécurité sont bien réels, ce qui a conduit des protocoles tels que Jupiter et Raydium à abandonner Serum.

"Qu'est-ce que cela signifie pour Serum ? Malheureusement, avec l'existence d'Openbook (le fork dirigé par la communauté du programme Serum v3), le volume et la liquidité de Serum ont chuté à presque zéro. Les utilisateurs et les protocoles sont plus en sécurité en utilisant un fork alternatif tel qu'Openbook", selon le protocole.

En outre, l'exchange décentralisé a déclaré que l'avenir de son jeton natif, SRM, est incertain. Deux points de vue s’affrontent sur le sujet : d’un côté, certains acteurs de l'écosystème appellent à poursuivre l'utilisation du jeton à des fins spécifiques. En revanche, d'autres utilisateurs sont convaincus que, en raison de son exposition aux infortunes issues de l'effondrement de FTX, SRM devrait être abandonné.

Sur une note plus positive, l'équipe a déclaré qu'"il y a de l'espoir" car un "effort de la communauté pour forker Serum est en cours". Cette initiative est dirigée par l'utilisateur Mango Max.

"La clé de mise à jour du programme Serum n'était pas contrôlée par la DAO de SRM, mais par une clé privée connectée à FTX. Pour l'instant, personne ne peut confirmer, qui contrôle cette clé et donc a le pouvoir de mettre à jour le programme Serum, ce qui pourrait éventuellement amener au déploiement d'un code malveillant", a tweeté Mango Max.

Les premiers retours que l'utilisateur a recueillis auprès d'un certain nombre de personnes précédemment impliquées dans le projet n'étaient pas encourageants, comme l'indiquent les tweets de Mango Max.

Cependant, Mango Max a déclaré être à la tête d’un groupe de développeurs de Serum qui souhaite insuffler une nouvelle énergie au projet.

"Ça ne peut tout simplement pas se terminer comme ça. Avec quelques développeurs très talentueux, nous avons décidé de prendre les choses en main et de pousser pour une relance", a déclaré l'utilisateur. "L'autorité de mise à niveau ainsi que les revenus des frais ont été modifiés et sont maintenant gérés par un multi-sig contrôlé par une équipe de développeurs de confiance."

Pendant ce temps, les autorités des Bahamas, où FTX a son siège social, ont récemment confirmé qu'elles enquêtaient sur les activités de l'entreprise en faillite. 

Ryan Pinder, procureur général et ministre des affaires juridiques du pays, a déclaré que la Commission des valeurs mobilières des Bahamas, l'Unité de renseignement financier et l'Unité de lutte contre les délits financiers de la police poursuivaient leur enquête sur "les faits et les circonstances relatives à la crise d'insolvabilité de FTX, et toute violation potentielle de la loi bahamienne".

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada visitez Bitbuy
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous un portefeuille Ledger
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à nos réseaux sociaux: