. 3 min read

Les services secrets américains saisissent jusqu’à 58 millions de dollars à la banque Deltec

Les autorités américaines ont été autorisées à confisquer jusqu’à environ 58 millions de dollars sur les comptes américains de la banque Deltec. Pour rappel, Deltec est une banque située dans les Bahamas, gestionnaire de fortune, qui par diversification, est devenue l’une des plus grosses crypto banques au début des années 2020, soutenant notamment le stablecoin Tether. Elle est dans le viseur des autorités américaines pour blanchiment et fraude. Zoom sur une nouvelle affaire de fraude dont le monde de la crypto se serait bien passé. 

Plus un sou dans les coffres américains 

Le lundi 17 juillet, des documents, descellés devant un tribunal fédéral, révèlent que les services secrets des USA ont exécuté plusieurs mandats de saisie pour confisquer des fonds sur les comptes américains de la banque dans le cadre de leur enquête sur “des syndicats criminels internationaux de blanchiment d’argent opérant des investissements dans la crypto-monnaie et d’autres escroqueries frauduleuses” . Les saisies ont été effectuées sur 3 comptes bancaires détenus par la banque des Bahamas. 3 comptes ouverts à la Mitsubishi UFJ Trust and Banking Corporation (MUFJ), basée à New York. Ces mandats de saisie visaient à récupérer un montant maximal de près de 105 millions de dollars répartis sur les trois comptes. 

Les deux premiers mandats, exécutés les 13 et 15 juin sur les 2 premiers comptes, ont permis la saisie d’environ 40 millions de dollars. Le troisième mandat a été exécuté le 29 du même mois. Les sources divergent sur le montant total saisi, les estimations allant de 45 à 58 millions de dollars. Moins que ce qui était espéré en tout cas. 

Des accusation graves 

Selon un agent spécial des services secrets américains, il “semble” que Deltec “a déformé le but et l’utilisation” de ses comptes chez MUFJ. La banque new-yorkaise a déclaré qu’elle avait reçu comme information que les comptes étaient des “comptes de dépôt”, c’est-à-dire que toutes les transactions étaient “au profit de Deltec”. En réalité, les comptes auraient été ouverts auprès de MUFJ par Deltec pour le compte d’entreprises clientes non précisées.

L’agent détaille comment des dizaines de sociétés fictives différentes ont reçu les produits de la fraude électronique obtenus de plus de 150 victimes. Les fonds ont ensuite été transférés vers et via les comptes Deltec, les transferts étant structurés “de manière à éviter l’examen minutieux qui s’applique généralement aux virements électroniques internationaux”.

Les notes des services secrets américains ajoutent: “les victimes ont été frauduleusement incitées à transférer de l’argent dans des sociétés fictives, auquel cas l’argent a subi une série de transferts, se terminant généralement à l’étranger, conçus pour dissimuler la source, la nature, la propriété et le contrôle des fonds”. 

Les activités de Deltec sont décrites comme un “stratagème de fraude par fil d’investissement en crypto-monnaie”. Ce type de fraude est connu sous le nom de “boucherie de porcs” en Chine. Car elle est basée sur le lent développement de la confiance des auteurs avec les victimes avant de les conduire à l’abattage financier.

Pour le moment, ni les services secrets ni Deltec Bank n’ont réagi officiellement à cette saisie. Le monde de la crypto attend avec impatience les développements de cette affaire. Une affaire qui, si les allégations sont avérées, ne devrait pas en rester là. 

Sources: Coindesk, Coingeek, Globeecho