La société d’actifs numériques HashKey lance un service de gestion de patrimoine dans un contexte de forte demande des investisseurs

Ruholamin Haqshanas
| 3 min de lecture
Image Source: HashKey Group

La société d’actifs numériques basée à Hong Kong, HashKey Group, a renforcé son activité de trading hors cote (Over The Counter, OTC) et lancé une nouvelle ligne d’activité de gestion de patrimoine dans un contexte de demande croissante des investisseurs.

Dans un billet de blog, la société a dévoilé HashKey Wealth, une nouvelle plateforme de gestion de patrimoine destinée aux family offices, aux institutions et à d’autres investisseurs professionnels.

“Malgré la récente volatilité du marché, il existe une demande importante de la part des investisseurs pour accéder aux actifs numériques”, a déclaré HashKey Group dans le communiqué.

Citant une étude de 2022 du Boston Consulting Group, la société a déclaré que moins de 1% de la richesse individuelle est investie dans des actifs cryptos, tandis qu’environ 25% de la richesse individuelle est déjà investie dans des actions. Cela suggère qu’il peut y avoir une marge de croissance substantielle pour l’exposition à la crypto.

La société a également amélioré son service OTC en renforçant sa couverture de liquidité et sa gamme de jetons sur le marché au comptant afin d’élargir encore plus son offre aux investisseurs professionnels.

“Nous sommes ravis de pouvoir apporter des améliorations à notre activité de trading OTC et de lancer HashKey Wealth, en introduisant tout en mettant en relation les investisseurs professionnels, les family offices et les institutions dans le monde émergent des actifs virtuels”, a déclaré Deng Chao, responsable de HashKey Singapour et PDG de HashKey Capital. 

L’année dernière, HashKey a annoncé avoir obtenu une “licence de gestion d’actifs de type 9” par la Securities and Futures Commission de Hong Kong, lui permettant de gérer des portefeuilles qui ne contiennent que des actifs numériques, un préliminaire au lancement de sa dernière offre de services.

Et plus tôt cette année, la société a clôturé un cycle d’investissement de 500 millions de dollars pour un fonds qui investira dans l’infrastructure, les outils et les applications qui aideront à accélérer l’adoption massive des technologies blockchain et crypto.

HashKey Group est une société de gestion de services financiers d’actifs numériques en Asie.

La société fournit une gamme de services complète dans l’ensemble du paysage des actifs numériques, allant du trading, de la garde, de l’investissement en capital-risque et des technologies à l’infrastructure Web3.

Hong Kong, nouveau refuge pour les entreprises cryptos

Hong Kong continue de mettre en oeuvre sa stratégie pour se positionner comme une plaque tournante mondiale de la crypto et attirer davantage de sociétés d’actifs numériques.

Hier, la plus grande banque virtuelle de la ville, ZA Bank, a révélé qu’elle permettra aux utilisateurs d’échanger des cryptomonnaies contre des monnaies fiduciaires et d’offrir des services bancaires aux sociétés d’actifs numériques de la ville.

Le prêteur propose actuellement des services de conversion crypto-fiat à HashKey et OSL, les deux seuls exchanges cryptos sous licence à Hong Kong, a déclaré le PDG du prêteur, Ronald Lu, dans une récente interview avec Bloomberg.

Il a noté que les utilisateurs pouvaient retirer des dépôts cryptos en dollars américains, en dollars de Hong Kong et en yuan chinois.

Plus tôt cette semaine, le secrétaire aux finances de Hong Kong, Paul Chan, a réitéré les ambitions de la ville de devenir un centre crypto, affirmant que c’était le “bon moment” pour accélérer le développement et l’adoption du Web3 malgré la récente volatilité du marché.

Chan a déclaré que l’industrie crypto suivait le même processus qu’Internet au début des années 2000 :

“Au cours de la prochaine étape, les acteurs du marché doivent développer plus en avant la technologie blockchain, afin que ses caractéristiques et avantages (transparence, efficacité, sécurité, désintermédiation, et faible coût) puissent trouver des scénarios d’application plus larges et résoudre davantage de problèmes existants.”