Accueil ActualitésActualités Ethereum

Du nouveau du côté de chez MyEtherWallet

Par Sead Fadilpašić
Du nouveau du côté de chez MyEtherWallet 101
Source: iStock/Scoobers

Les utilisateurs du portefeuille crypto de MyEtherWallet (MEW) peuvent désormais échanger jusqu'à 5 000 USD de crypto pour des monnaies fiduciaires, sans avoir à passer par des procédures KYC (Know Your Customer) ont annoncé les développeurs.

La nouvelle fonctionnalité, livrée avec la dernière version de MEW, V5, a été développée en partenariat avec Bity, fournisseur suisse de services de crypto-finance. Cette nouvelle fonctionnalité permet aux utilisateurs d’échanger des bitcoins ou des ethers contre des euros ou des francs suisses.

Selon le communiqué de presse, cette fonctionnalité a été rendue possible par le fait que Bity est conforme à l'ordonnance suisse anti-blanchiment (AMLA) et par le fait qu'il s'agit d'un intermédiaire financier réglementé et contrôlé en Suisse. "Cette passerelle Exit-to-Fiat est un changement majeur pour les utilisateurs de cryptomonnaies du monde entier car elle permet aux utilisateurs d'échanger des cryptos en fiat sans avoir à passer par le KYC", a déclaré Kosala Hemachandra, PDG et fondateur de MEW.

Du nouveau du côté de chez MyEtherWallet 102
Une capture d’écran du site de MEW.

Le KYC est un processus que de nombreux exchanges de cryptodevises et entreprises similaires doivent imposer à leurs utilisateurs pour des raisons juridiques, réglementaires et de sécurité. Pour l'utilisateur, cela signifie soumettre un tas de documents prouvant son identité, tels que des cartes d'identité, des passeports, ainsi que des selfies (parfois ridicules) contenant divers objets, ou des papiers sur lesquels il faut écrire des choses spécifiques.

Cette pratique a été empruntée aux banques traditionnelles et est généralement perçue comme une procédure loins d’être idéale. John Turesson, qui dirige les activités norvégiennes du groupe financier suédois SEB AB, a récemment déclaré à Bloomberg que la procédure de KYC est “extrêmement fastidieuse et même agaçante pour nos clients”.

Mais il n'y a pas que les banques: d'autres startups fintech appliquent le KYC sans trop penser à l'intégration et à l'expérience utilisateur. Edmund Lowell, co-fondateur et PDG de KYC-Chain, qui gère la SelfKey Foundation, croit aussi que le KYC est une procédure ennuyeuse.

De plus, ShapeShift, l’une des plateformes les plus connues permettant de faire du trading de pair à pair a fait l’objet de réactions négatives après avoir annoncé qu’elle introduirait la procédure KYC.

L’approche sans KYC n’est que l’une des nouvelles fonctionnalités de MEW V5. D'autres modifications incluent une refonte du portefeuille, avec une nouvelle interface. Il existe également une nouvelle fonctionnalité d’échange permettant aux utilisateurs de MEW de rechercher les meilleurs tarifs pour l’achat de cryptos. Intitulée la "page d'échange", elle a été conçue conjointement avec Changelly, un exchange crypto, et intègre les fonctions d'échange de Bity et de Kyber Network.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles