Suite aux discussions avec la SEC, Grayscale se dit confiant quant à l’ETF Bitcoin

Thomas Julia
| 2 min read

C’est l’histoire qui obnubile la cryptosphère. A quand l’approbation d’un ETF Bitcoin Spot par la Securities and Exchange Commission aux Etats-Unis? Alors que de nombreuses demandes ont été déposées de la part de sociétés comme Ark Invest et Blackrock, le refus du gendarme financier de faire appel d’une décision de justice rendue au moins d’août (stipulant qu’il aurait dû valider la demande de Grayscale d’un ETF Bitcoin Spot) semble l’obliger à prendre une telle décision. Suite aux discussions avec la SEC, Michael Sonnenshein, PDG de Grayscale Investments, se déclare en tout cas optimiste.

Grayscale souligne la bonne volonté de la SEC


Michael Sonnenshein ne s’est pas déclaré optimiste par hasard. Cette déclaration fait suite aux conversations que son entreprise a eues avec la Securities and Exchange Commission. “Nous avons collaboré activement avec la SEC. Les questions qu’elles nous posent nous indiquent qu’elle veut s’engager sur cette question, qu’elle est impatiente de progresser sur cette question.” S’il n’a évoqué aucun calendrier, la prétendue bonne volonté de la SEC reste une info en soi. Pour rappel, en octobre, le directeur juridique de la société avait déjà affirmé qu’une telle approbation “n’était qu’une question de temps”.

Car, pour rappel, Gary Gensler, le président de la SEC, a déclaré en septembre, lors d’une audience du comité sénatorial des banques, que l’agence était toujours en train d’examiner la décision du tribunal. Il a également profité de cette prise de parole pour critiquer les cryptos, et son agence a fait part de préoccupations concernant les cas de fraude et de manipulation survenus par le passé. Toute réaction de l’agence aux propos de Michael Sonnenshein sera donc guettée avec la plus grande attention.

Sonnenshein répond aux détracteurs des cryptos


Le PDG de Grayscale Investments a également été invité à réagir aux propos de celui de JPMorgan, Jamie Dimon, qui a réitéré son opposition au Bitcoin et à la crypto lors de son audition du Comité sénatorial des banques plus tôt dans la journée. Dimon a même déclaré aux législateurs qu’il fermerait tout service lié aux cryptos s’il était au gouvernement.

Chaque dirigeant aura sa propre opinion sur les nouvelles technologies, a déclaré Sonnenshein. “Mais si l’on prend un grand pas en arrière, il ne fait aucun doute que cette classe d’actifs est là pour rester, que l’intérêt des investisseurs pour cette classe d’actifs ne fait que croître et que ce sont précisément ces types d’entités, ces institutions traditionnelles, ces banques qui sont les plus importantes.” Des institutions traditionnelles qui sont déjà “bien engagées dans l’évolution de leurs modèles commerciaux pour tenir compte de ces nouvelles technologies“, a-t-il déclaré.

Pour rappel, JPMorgan, l’une des plus grandes banques d’investissement au monde, s’est assez peu intéressée à la crypto, surtout en comparaison de ses principaux concurrents, comme Blackrock.

Les acteurs de la cryptosphère semblent en tout cas d’accord sur un point: l’ETF Bitcoin Spot, c’est pour bientôt.


Sources: 


Sur le même sujet :