Suite à son partenariat avec la Deutsche Bank, Taurus étend ses services aux blockchains privées

Thomas RENAULT
| 3 min de lecture

Deutsche Bank Taurus

Suite à un accord conclu avec la Deutsche Bank, la FinTech suisse Taurus étend désormais ses services de garde et de tokenisation aux blockchains privées, s’ajoutant ainsi à son support existant pour les blockchains publiques, y compris Hyperledger Besu et Quorum.

L’expansion de la FinTech répond à une demande croissante de grandes banques américaines et européennes et fait suite à un partenariat récent avec la Deutsche Bank visant à proposer des services de garde d’actifs numériques et de tokenisation à ses clients.

Expansion de Taurus dans les Blockchains Privées


La FinTech suisse Taurus a élargi son spectre d’action en intégrant le support des blockchains privées à ses services de garde et de tokenisation d’actifs numériques, complétant ainsi son offre déjà solide pour les blockchains publiques.

Taurus Deutsche Bank blockchain tokenisation
Source : Taurushq

Cette démarche a pour but de répondre à une demande croissante émanant de grandes banques américaines et européennes. Il est prédit que la tokenisation d’actifs privés deviendra un marché de plusieurs trillions de dollars d’ici 2030.

Tokenisation une opportunité d'affaires estimée à 16 trillions de dollars d'ici 2030.
Tokenisation : une opportunité d’affaires estimée à 16 trillions de dollars d’ici 2030. Source : web-assets.bcg

Taurus prend désormais en charge les blockchains permissionnées, y compris Hyperledger Besu et Quorum de ConsenSys, se pliant ainsi aux besoins des blockchains privées basées sur la Machine Virtuelle Ethereum (EVM) et non-EVM.

L’expansion de Taurus permet à ses clients internationaux de tokeniser divers types d’actifs sur des blockchains, qu’elles soient publiques ou privées, via une seule plateforme. Cette approche promeut l’interopérabilité et évite la formation de silos d’actifs, préservant ainsi la liquidité.

Adoption de blockchains privées dans le respect des régulations


Les institutions financières, devant se conformer à des régulations strictes, sont souvent amenées à opérer sur des blockchains privées ou permissionnées, leur permettant de contrôler intégralement le réseau. Ce constat est particulièrement vrai dans le contexte de grands consortiums et de projets de monnaies digitales de banque centrale (CBDC).

Pour illustration, le projet de CBDC de la Banque de Thaïlande et la monnaie digitale pilote de la Banque Centrale du Brésil sont des exemples pertinents. De même, de grandes institutions telles que Banco Santander, ING, Nasdaq, Nomura et UBS soutiennent et ont adopté la Plateforme de Paiements Globaux de Fnality International. Tous ces acteurs ont sélectionné Hyperledger BESU comme fondement de leurs initiatives.

Depuis 2020, Taurus permet à ses clients d’émettre et de gérer tout type de valeurs mobilières tokenisées en totale conformité réglementaire. Au fil des années, les clients de l’entreprise ont réussi à tokeniser et à détenir en custodie une large gamme d’actifs incluant des actions, des dettes, des produits structurés, des NFTs, de la monnaie et de l’immobilier.

Partenariat stratégique entre Taurus et Deutsche Bank


L’expansion récente de Taurus est intervenue après son partenariat avec Deutsche Bank. Cela a permis à la principale banque allemande, qui gère plus de €1.3 trillion ($1.4 trillion) en actifs, de proposer des services de garde et de tokenisation à ses clients institutionnels.

total des actifs des banques allemandes en 2022
Total des actifs des banques allemandes en 2022. Source : Statista

Paul Maley, responsable mondial des services de titres chez Deutsche Bank, a insisté sur la nécessité de s’adapter à ce domaine en pleine mutation. Il a affirmé que : “les dépositaires doivent s’adapter pour soutenir leurs clients.” C’est particulièrement vrai alors que le domaine des actifs numériques est en voie d’incorporer des trillions de dollars d’actifs. Il s’érige en priorité pour les investisseurs et les entreprises.

La collaboration entre Deutsche Bank et Taurus a été initiée par la participation de la banque au tour de financement de Série B de $65 millions de Taurus. Elle a également formulé une demande de licence d’actif numérique auprès de BaFin, le régulateur financier allemand, plus tôt cette année.

Conclusion


Le paysage réglementaire strict pousse de nombreuses institutions financières vers des blockchains privées ou permissionnées. Ceci permet de maintenir le contrôle sur le réseau. L’expansion de Taurus dans les blockchains privées souligne la montée en puissance de la blockchain dans la finance conventionnelle. Ce développement, en partenariat avec Deutsche Bank, démontre l’importance croissante de cette technologie. Cela ouvre la porte à de nouvelles initiatives et à des collaborations inédites entre secteurs.

Sources : Taurushq, The Block