Accueil Actualités

Cette nation d'Asie centrale vise à devenir "la prochaine Malte" des cryptos

Par Tim Alper
Cette nation d'Asie centrale vise à devenir "la prochaine Malte" des cryptos 101
Source: iStock/Simon002

Les dernières mesures prises par l’Ouzbékistan en faveur de la cryptomonnaie aideront le pays qui pourra s’appuyer sur un marché d’une valeur de 700 000$US. L'agence de presse russe Pravda a prédit une “croissance rapide” de l'Ouzbékistan “dans un avenir proche” après que les décrets présidentiels ont légalisé les transactions sans frais sur les exchanges cryptos ouzbeks.

Cette nation d'Asie centrale vise à devenir "la prochaine Malte" des cryptos 102
Source: Google

La Pravda indique que cette décision devrait “développer le secteur [de la cryptomonnaie et de la technologie blockchain] et attirer de nouveaux investisseurs en Ouzbékistan”.

Les décrets autorisent les exchanges étrangers à s’installer en Ouzbékistan, à condition qu’ils puissent prouver qu’ils conservent environ de 3,7 millions de dollars d’argent dans une banque commerciale du pays, et qu’ils conservent leurs serveurs en Ouzbékistan. Les exchanges étrangers basés à Tachkent, la capitale du pays, seraient également soumis à la réglementation des agences financières ouzbèkes.

Cependant, la Pravda ne pense pas que cela suffira à dissuader les investisseurs et les exchanges de cryptomonnaies étrangers, la nation d’Asie centrale s’efforçant de devenir ce que de nombreux médias de la Communauté des États indépendants appellent “la prochaine Malte”.

Selon le média Kyunghyang, le gouvernement ouzbek va également légaliser les ICO, créer un centre de R&D sur le minage et la blockchain, mettre sur pied une banque en cryptomonnaie soutenue par le gouvernement et un département blockchain à l’Université nationale du pays.

Au début de l’année, deux fournisseurs d’électricité appartenant à l’État, Uzbekenergo et Uzbekhydroenergo, ont soumis au gouvernement des propositions concernant le minage de cryptomonnaies. Cette décision permettrait aux fournisseurs de s’engager dans un projet pilote ambitieux qui, s’il était mis en œuvre, pourrait se révéler particulièrement lucratif pour le pays, où les prix de l’énergie sont très bas.

L'Etat a également cherché à lancer un exchange régulé et a conclu la semaine dernière un accord avec Lee Chang-yong, le PDG de la société blockchain sud-coréenne KOBEA. Ce dernier agira à titre de "conseiller technique" auprès du gouvernement ouzbek, a affirmé le média sud-coréen Asiae.
____
Population de l’Ouzbékistan:

Cette nation d'Asie centrale vise à devenir "la prochaine Malte" des cryptos 103
Source: The World Bank

___

Cette nation d'Asie centrale vise à devenir "la prochaine Malte" des cryptos 104
Source: The World Bank
Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles