Top 3 des actualités marquantes de la semaine dans le monde des cryptos

Romaric Saint-aubert
| 2 min de lecture

Cette semaine, l’actu cryptos tourne à nouveau autour de l’ETF Bitcoin. Alors que les investisseurs s’attendaient à un pump, le cours du BTC ne bouge pas d’un poil. Sur l’entretemps, le PDG de JPMorgan attaque à nouveau Bitcoin, tandis que Donald Trump dit « non » aux CBDC.

Le prix du Bitcoin stagne malgré l’approbation des ETF


La déception est forte pour plusieurs investisseurs en cryptos. Alors que l’ETF Bitcoin, événement tant attendu, a finalement été approuvé par la SEC, le cours de l’actif n’en n’est pas impacté. Ainsi, la valeur du BTC 24h avant l’événement était en réalité supérieure (environ 45,000$) à celle d’aujourd’hui (40,966$) selon CoinMarketCap. Mais alors, que se passe-t-il réellement dans les coulisses ?

La meilleure façon d’expliquer le phénomène est le « Sell-the-News », soit une réaction typique aux événements majeurs dans le domaine de la finance et des crypto-monnaies. Alors que la crypto des cryptos semblait être sur une pente ascendante, celle-ci a finalement chuté. L’engouement aura finalement été plus fort que l’événement en lui-même.

Pour en savoir plus : Pourquoi le prix du Bitcoin stagne malgré l’approbation des ETFs ?

Bitcoin (BTC), la crypto dans la mire du PDG de JPMorgan, à nouveau


Une fois n’est pas coutûme, Jamie Dimon, le PDG de JPMorgan, a attaqué Bitcoin à nouveau. Alors qu’il semblait avoir modéré ses positions quant à Bitcoin, il semblerait qu’il n’en soit rien. Interrogé par CNBC, l’homme a déclaré qu’il « s’en moque », tout en déclarant que c’était la dernière fois qu’il se prononçait sur la crypto.

Selon lui, Bitcoin est un « pet rock », soit un actif complètement inutile. En parallèle, et aussi surprenamment que cela puisse paraître, JPMorgan a joué un rôle clé dans l’arrivée de l’ETF Bitcoin iShares (IBIT) de BlackRock. La position de l’homme semble donc paradoxale, et mène régulièrement à de nombreuses moqueries sur les réseaux sociaux.

Pour en savoir plus : Le PDG de JPMorgan s’en prend de nouveau à Bitcoin

Donald Trump se positionne contre les CBDC


Donald Trump a récemment promis qu’il n’autoriserait pas la création de CBDC s’il était élu président. Selon lui, il s’agit d’une promesse qui vise à « protéger les Américains contre la tyrannie du gouvernement ». Alors que les élections présidentielles approchent aux États-Unis, les propos du candidat raisonnent dans les oreilles des électeurs les plus proches de la protection de leurs données.

Ron De Santis, autre candidat à la présidentielle américaine, a également rejoint cet avis. L’homme s’est montré inquiet quant à l’arrivée possible d’un CBDC, mais a également déclaré qu’il « pense fermement que les cryptos sont un Ponzi de la taille d’un mammouth. »

Pour en savoir plus : Donald Trump promet de ne jamais autoriser les CBDC s’il est élu président


Sur le même sujet :