Les cas d'utilisation non financiers de la blockchain selon Vitalik Buterin

Le cofondateur d'Ethereum (ETH), Vitalik Buterin, s'est beaucoup exprimé récemment sur les applications non financières de la technologie blockchain et a publié le 12 juin un document énumérant certains cas d'utilisation.

Vitalik Buterin. Source: Bankless / YouTube

Dans un document intitulé "Where to use a blockchain in non-financial applications", l'architecte d’Ethereum a déclaré que l'un des plus grands défis dans un système de compte crypto est la question des changements de clés privées. 

Il a déclaré qu'un des cas d'utilisation de la blockchain peut se trouver dans "les changements de clé de compte utilisateur et la récupération."

Dans le document "Decentralized Society" (DeSoc) co-écrit par Buterin, et qui explore l'idée de jetons non transférables Soulbound Tokens (SBT), il suggère l’utilisation de profils" qui peuvent résoudre ce problème "pour préserver l'inacessibilité, la récupération sociale (ou "récupération communautaire").

Un deuxième cas d'utilisation de la blockchain peut être dans "la modification et la révocation des attestations." Buterin affirme que la délivrance d'un enregistrement numérique hors chaîne ou sur chaîne en utilisant des jetons non fongibles (NFT) rendrait difficile la modification et la révocation lorsque le besoin s'en fait sentir.

"Donc, à la place, nous pouvons opter pour une solution hybride : réaliser la première certification par un message signé hors-chaîne, et faire les révocations sur-chaîne", a-t-il déclaré. 

Il a noté que c'est l'approche utilisée par OpenCerts, une plateforme blockchain qui génère des protections cryptos pour les diplômes.

Un autre exemple de la valeur des blockchains dans le secteur non financier est l'"engagement envers la rareté". En termes simples, les blockchains peuvent être utilisées pour identifier si une attestation a une quantité limitée de manière prouvée ou non, ce qui peut ensuite affecter l'efficacité de cette attestation - c'est-à-dire que plus elle est limitée, plus elle a de valeur.

Les blockchains sont également puissantes car elles créent un "savoir commun", ce qui signifie qu'elles peuvent permettre aux participants d'accéder aux données de la chaîne et de savoir qui d'autre peut y accéder. Cela facilite la coordination entre de nombreuses parties.

Un autre cas d'utilisation potentiel dont Buterin a discuté est la métrique open-source, un concept encore à ses débuts qui permettrait de mesurer la diversité et la décentralisation.

"Un mécanisme de vote idéal garderait en quelque sorte la diversité à l'esprit, en donnant plus de poids aux projets qui ne sont pas seulement soutenus par le plus grand nombre de jetons ou même d'humains, mais par le plus grand nombre de perspectives vraiment distinctes", a déclaré Buterin.

M. Buterin a également noté qu'un cas d'utilisation "controversé" des blockchains est le stockage des données. Il a déclaré que, puisqu'il existe d'autres outils de stockage des données qui peuvent mieux respecter la vie privée des utilisateurs, les blockchains ne sont pas vraiment nécessaires. Pourtant, dans certains cas, les blockchains peuvent s'avérer utiles pour le stockage des données :

"Les blockchains en tant que centres de données pour les enregistrements de texte court peuvent être marginaux ou importants, mais je m'attends à ce qu'au moins une partie de ce type d'utilisation continue à se produire. Les blockchains sont incroyablement pratiques pour la récupération de données bon marché et fiables, où les données continuent d'être récupérables, que l'application ait deux utilisateurs ou deux millions."

Cet article est paru après que, plus tôt cette année, Buterin a exploré l'idée de “soulbound tokens” qui sont des jetons qui ne peuvent pas être vendus ou séparés de leurs propriétaires. À la mi-mai, il a co-écrit le document de recherche susmentionné expliquant comment ces jetons non transférables peuvent créer un écosystème plus riche et pluraliste au sein d'Ethereum, appelé "Société décentralisée" (DeSoc).

Buterin a fait valoir que les jetons peuvent être utilisés pour coder les relations sociales de confiance. Toutefois, cela ne s'est pas fait sans controverse.

"L'identité et la réputation sont des variables complexes et subjectives qui ne peuvent jamais être caractérisées de manière adéquate par des chiffres sur une blockchain", a déclaré Polynya, un chercheur pseudonyme d'Ethereum, début juin.

Buterin a également discuté des SBT lors du récent podcast Bankless :

 

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: