La Toyota GR Cup va remettre des trophées numériques et enregistrer les performances des pilotes sur Polygon

Benoit de Jessey
| 3 min de lecture

Dans une fusion intéressante mêlant technologie et sport, la Toyota GR Cup, série de courses nord-américaine, a récemment annoncé l’introduction de trophées numériques enregistrés sur la blockchain Polygon. Cette innovation, bien plus qu’un simple geste symbolique, marque une étape importante dans l’évolution de la course automobile et témoigne ainsi de la manière dont la technologie blockchain peut enrichir l’expérience des fans et des pilotes.

La technologie au service de la course

La blockchain Polygon, utilisée par la Toyota GR Cup, va bien au-delà de la simple attribution de trophées numériques. Elle constitue une révolution dans la manière dont les performances des pilotes sont enregistrées et partagées. Les trophées numériques seront attribués aux pilotes qui terminent aux trois premières places de chaque course. Mais ce n’est pas tout, les statistiques détaillées de chaque course, y compris les temps au tour et les positions finales, seront également enregistrées sur la blockchain. Cela crée un enregistrement immuable et transparent de chaque course. La possibilité pour les fans d’accéder et d’interagir avec ces données ouvre de nouvelles voies pour l’engagement et la fidélité de ces derniers. Bien que les détails exacts de l’interaction des fans avec ces trophées numériques restent à déterminer, la promesse d’une expérience plus immersive et interactive est claire. Les pilotes pourront accéder rapidement et facilement à leurs réalisations passées, créant un historique de carrière numérique qui peut être partagé avec les fans et les sponsors. 

Une égalité sur la ligne de départ

L’équité est au cœur de la philosophie de la GR Cup, et cela se reflète dans la manière dont les voitures sont préparées pour la course. Chaque pilote commence avec un véhicule standard, une Toyota GR86, qui est ensuite envoyée à un garage TRD pour être équipée du matériel de course officiel de Toyota. Cela comprend des éléments tels que la gestion du moteur Bosch®, l’échappement personnalisé Borla®, et la transmission séquentielle SADEV® 6 vitesses. Cette standardisation garantit que chaque pilote est sur un pied d’égalité au départ de la course. Il ne s’agit pas de qui a la meilleure voiture, mais de qui est le meilleur pilote. Cela met en avant le talent et la compétence, et non l’avantage matériel. La technologie blockchain pourrait également jouer un rôle dans la garantie de l’équité de la compétition, en fournissant un enregistrement transparent et immuable des performances des voitures et des pilotes.

Toyota et la Blockchain : un engagement continu

Toyota n’est pas un dernier né dans l’espace blockchain. L’initiative de la GR Cup s’inscrit dans un engagement plus large envers cette technologie. Depuis au moins 2016, Toyota explore et développe des technologies blockchain. Ils ont rejoint le consortium R3 et ont créé le Toyota Blockchain Lab en 2019. Au-delà des trophées numériques, Toyota explore comment la blockchain peut être utilisée dans d’autres domaines, tels que la traçabilité des pièces et la sécurité des données. L’adoption de la blockchain par le constructeur reflète une tendance plus large dans l’industrie automobile. D’autres entreprises explorent également comment cette technologie peut améliorer l’efficacité, la transparence et la sécurité.

La décision de la Toyota GR Cup d’introduire des trophées numériques via la blockchain Polygon est plus qu’une simple nouveauté technologique. Elle symbolise une transformation profonde de la course automobile, où la technologie ne sert plus seulement à améliorer les performances, mais aussi à enrichir l’expérience des fans et à renforcer l’équité du sport. 

Source : Toyota