Accueil ActualitésActualités Bitcoin

Tracer les bitcoins volés devient plus facile, selon Cambridge

Par Sead Fadilpašić
Tracer les bitcoins volés devient plus facile, selon Cambridge 101
Source: iStock/Motortion

Une équipe de chercheurs de l'université britannique de Cambridge a trouvé un moyen de retrouver les bitcoins volés même après leur blanchiment, offrant ainsi aux forces de l'ordre un moyen totalement nouveau et performant de les tracer. L'algorithme, appelé Taintchain, est basé sur une loi britannique du 19ème siècle, qui établissait le principe du premier entré, premier sorti (FIFO), sur lequel de nombreux blanchiment de cryptomonnaies semblaient opérer.

Bien que Bitcoin, comme beaucoup d’autres cryptomonnaies, soit pseudonyme et non anonyme, cela ne facilite pas beaucoup le suivi des fonds volés, mais seulement de l’identité du propriétaire de l’adresse qui contient les fonds déjà localisés. Bien que la blockchain soit un grand livre transparent dans lequel chaque transaction peut être vue et tracée, les unités elles-mêmes (bitcoins et satoshis) sont impossibles à suivre car elles n’ont pas de numéro de série ni d’identificateur individuel.

La façon habituelle utilisée pour cacher les traces de bitcoins volés consiste à les blanchir: par exemple, en mettant quatre bitcoins volés et six bitcoins “propres” dans un seul portefeuille. Ensuite, les acteurs malveillants se séparent des 10 bitcoins et les transfèrent vers un grand nombre d'autres comptes, rendant impossible de déterminer ceux qui sont propres et ceux qui ne le sont pas.

Visualiser la diffusion du bitcoin volé:

Tracer les bitcoins volés devient plus facile, selon Cambridge 102
Source: Tendrils of Crime: Visualizing the Diffusion of Stolen Bitcoins

L’équipe de recherche, composée de Ross Anderson, Ilia Shumailov et Mansoor Ahmed
a imaginé un système qui repose sur le principe FIFO, qui stipule que lorsque les fonds sont séparés d’un compte (comme lorsqu’une banque ou une autre institution financière s'effondre), la première personne à avoir effectué le versement est la première à être payée.

Le nouvel algorithme Taintchain applique ce principe aux portefeuilles Bitcoin: si les premiers bitcoins versés dans le portefeuille sont volés, les premiers versés sont également considérés comme volés. Bien que les acteurs malveillants utilisent plusieurs modèles différents censés masquer les fonds, l'algorithme est immunisé contre ceux-ci en raison de l'application du principe FIFO. Bien entendu, cette idée suggère immédiatement un moyen aux acteurs malveillants de cacher leur activité à l’analyse de Taintchain en randomisant la façon dont ils paient à partir de leurs portefeuilles.

Entre-temps, les marchés du darknet continuent d’exister, en dépit des efforts des forces de l’ordre. Bien que certains marchés soient fermés, d'autres apparaissent un peu partout. Toutefois, selon un rapport de la société d’analyse de la blockchain Chainalysis, «l’activité du marché du Darknet est relativement inélastique par rapport au prix; en d’autres termes, vous ne constaterez pas de baisse de ce type d’activité lorsque les prix des cryptodevises baissent. En fait, en 2018, l'activité sur le marché du darknet et la performance globale du marché avaient une relation inverse".

Tracer les bitcoins volés devient plus facile, selon Cambridge 103

______

Tracer les bitcoins volés devient plus facile, selon Cambridge 104
Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles