16 avril 2021 · 5 min read

La Turquie interdit les paiements en cryptomonnaies

La banque centrale de Turquie a interdit l'utilisation des crypto-actifs dans les paiements, affirmant qu’ils comportent des risques importants en raison de la volatilité des valeurs du marché, de l'irrévocabilité des transactions et des possibilités de financements illicites.

Source: iStock/undefined undefined

Sur le marché, les cryptomonnaies ont corrigé leurs gains suite à la nouvelle, avant de rebondir quelque peu.

Dans une déclaration officielle, la banque a publié un document intitulé “Regulation on the Disuse of Cryptoassets in Payments" (règlementation sur la désaffectation des cryptomonnaies dans les paiements)

Cette décision fait suite à une longue période de troubles économiques qui ont culminé le mois dernier lorsque le président Recep Erdogan a remplacé le gouverneur de la banque centrale et nommé un proche partisan, Şahap Kavcıoğlu.

Et il semble que Kavcıoğlu dispose de peu de temps pour se consacrer à la crypto. Le communiqué soutient que les crypto-actifs :

  • ne sont soumis à aucun mécanisme de régulation, de supervision ou à une autorité centrale de régulation,
  • ont des valeurs marchandes qui peuvent être excessivement volatiles,
  • peuvent être utilisés dans des transactions illégales en raison de leurs structures anonymes,
  • utilisent des portefeuilles qui peuvent être volés ou utilisés de manière illicite sans l'autorisation de leurs détenteurs,
  • font appel à des transactions irrévocables.

Cette interdiction survient une semaine après que les autorités turques ont exigé des informations sur les utilisateurs des exchanges, ajoute Reuters.

La banque centrale a eu du mal à contrôler la baisse de la lire ces derniers mois, et dans un communiqué hier, elle a annoncé qu'elle avait décidé de maintenir les taux d'intérêt à un niveau record de 19%.

Selon Ahval, la décision d'Erdogan de nommer un nouveau gouverneur de la banque le mois dernier a "suscité des inquiétudes chez les investisseurs qui craignent que la Turquie ne maintienne une politique monétaire trop souple face à l'accélération de l'inflation et à la faiblesse de la lire."

D'autres pays ont précédemment pris des mesures pour interdire l'utilisation des cryptomonnaies pour les paiements, notamment la Russie cette année et la Chine en 2017.

Sur Twitter, beaucoup sont sous le choc, mais d'autres, parmi lesquels l'éminent investisseur crypto Anthony Pompliano, font preuve de résolution. Ce dernier a écrit que Bitcoin (BTC) était "gagnant sur le marché libre, alors les gouvernements et les banques centrales essaient de truquer le jeu."

"Peu importe", a-t-il conclu, "l'adoption se poursuit sans relâche dans ces pays".

Certains ont spéculé que les répressions des crypto-actifs ont été plus fréquentes dans les pays avec des monnaies "plus faibles"; d’autres ont opiné que la mesure était un acte de désespoir alors que la lire continue sa chute.

Mais certains prédisent un rebond. L'entrepreneur Jeff Booth a déclaré qu'"il n'y a pas de meilleur signal pour dire qu'on a besoin du Bitcoin que les banques centrales qui essaient de l'interdire". Il a ajouté : "Je parie que l'adoption s'accélère".

Le très populaire analyste PlanB a réagi avec fureur, affirmant que "les cerveaux et les capitaux" quitteraient le pays en signe de protestation. Il a annoncé avoir "annulé" ses "vacances en voilier en Turquie" en signe de protestation.

Un autre bitcoiner, pretyflaco, a proposé une explication, écrivant que la banque centrale turque avait manifestement "peur" de "l'économie circulaire du Bitcoin" : il observe que "l'achat, la vente" et la détention de cryptomonnaies n'avaient pas été interdits, peut-être dans le but de "forcer les utilisateurs à vendre en empruntant des rampes de sortie".

Erdogan tente actuellement de mener à bien un projet de construction d’un canal que le Washington Post a qualifié d’ "insensé" et qui pourrait "déclencher le plus important combat politique turque" - une route maritime de 48 km qui sera parallèle au Bosphore. Le projet devrait coûter entre 13 et 25 milliards de dollars.

Cryptonews.com a contacté la banque centrale pour un commentaire.

________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Si vous voulez en apprendre plus sur le Bitcoin et l’investissement dans les cryptomonnaies, voici deux livres parfaits: “Comprendre Bitcoin en 2h" et “Investir dans Bitcoin".

Regardez la dernière vidéo “Les 5 actus cryptos de la semaine”:

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:
Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR
Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262
Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg
Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR
Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews
Facebook: https://www.facebook.com/cryptonewsFR
Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

_________