Accueil ActualitésActualités Altcoin

La banque centrale de l’Ukraine veut émettre sa monnaie fiat en numérique

Par Tim Alper
La banque centrale de l’Ukraine veut émettre sa monnaie fiat en numérique 101
Source: iStock/ligora

La banque centrale de l’Ukraine, National Bank of Ukraine, planifie d’émettre une monnaie fiat en numérique basée sur sa devise hryvnia.

La banque dit qu’elle souhaite réduire l’argent en espèces en circulation, et se tourne vers le numérique pour trouver des solutions.

Le média Vesti a cité le porte-parole de la banque nationale, « Nous regardons les façons dont la monnaie électronique hryvnia pourrait contribuer à augmenter le nombre da transactions non-monétaires ». La banque déclare que la monnaie « e-hryvnia » serait basée sur la monnaie nationale dans un ratio 1 pour 1, afin que celle-ci n’engendre pas de hausse de l’inflation.

Toutefois, la banque a dit que ses plans n’étaient pas encore finalisés, et qu’elle ne prendrait une décision finale qu’après « avoir fait des analyses détaillées ».

Charte du taux UAH/USD:

La banque centrale de l’Ukraine veut émettre sa monnaie fiat en numérique 102
Source: Google

Les autorités financières du pays ont pris des positions proactives concernant les cryptomonnaies et la technologie blockchain. Le député Oleg Chury est un avocat reconnu et a déclaré plus tôt cette année à des journalistes que l’Ukraine était « sur le point » de reconnaitre la légalité des cryptomonnaies.

Un projet de règlementation sur la fiscalité reliée au trading de cryptomonnaies (avec un taux d’imposition proposé à 5% pour les particuliers et 18% pour les entreprises) a été présenté au parlement, le Verkhovna Rada, plus tôt cette année.

Pendant ce temps, Timur Khromaev, le président de la National Securities and Stock Market Commission, encourage l’état à reconnaitre les cryptomonnaies en tant que monnaie légale, en vue de présenter un projet de loi. L’année dernière, l’Ukraine avait signé un accord relié à la technologie blockchain avec Bitfury, une compagnie qui devrait développer l’utilisation de la blockchain dans les industries du secteur public. Au moment de la signature, le PDG de Bitfury avait décrit l’accord comme étant « probablement le plus grand deal dans son domaine au monde ».

Le gouvernement du pays a aussi adopté des positions proactives sur le minage de cryptomonnaies, et a annoncé cet été qu’il n’envisageait pas de réguler cette industrie.

Plus tôt cette semaine, Shakhtar Donetsk, l’une des équipes de foot les plus populaires de l’Ukraine, a déclaré être préparée à apporter son soutient aux start-ups souhaitant utiliser les cryptomonnaies dans les sports.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles