Un haut responsable de la SEC démissionne suite à la révélation de rencontres controversées avec Sam Bankman-Fried

Source: AdobeStock / Andriy Blokhin

Dan Berkovitz, avocat général auprès de la Securities and Exchange Commission, a démissionné de l'agence suite aux informations selon lesquelles il aurait rencontré et dîné avec le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried.

Dans un communiqué publié la semaine dernière, la SEC avait déclaré qu'il quitterait ses fonctions au sein de l'agence à compter du 31 janvier. Megan Barbero, actuellement directrice adjointe du contentieux de la SEC, prendra sa place après son départ. 

Berkovitz était un allié de FTX au sein de l'organisme de régulation et aurait participé à des réunions avec Bankman-Fried et d'autres lobbyistes cryptos, a rapporté le Washington Examiner. Le média a affirmé avoir consulté des courriels qui suggèrent que le fonctionnaire de la SEC entretenait des relations chaleureuses avec SBF.

Les courriels ont été initialement obtenus par l'organisme de surveillance Protect the Public's Trust. Michael Chamberlain, directeur de Protect the Public's Trust, a déclaré :

"Aucun incident ne peut mieux évoquer la vision d'un D.C. corrompu en faveur des initiés aux dépens des petites gens. Peu de temps avant son effondrement et les accusations de fraude, SBF et sa bande courtisaient les hauts fonctionnaires."

En octobre de l'année dernière, alors que la SEC et la CFTC discutaient des meilleures méthodes pour réglementer les cryptomonnaies, Bankman-Fried, Ryne Miller, avocat général de FTX, et Brett Harrison, alors président de FTX, auraient rencontré Berkovitz dans un restaurant de luxe. La présence de Berkovitz au dîner montre les efforts de SBF pour influencer les législateurs et les régulateurs.

Comme indiqué, SBF était le deuxième plus grand donateur du parti démocrate, après le milliardaire George Soros, lors de la campagne électorale 2021-2022, avec des contributions s'élevant à 39 884 256 dollars. Elon Musk a même suggéré qu'il aurait pu donner jusqu'à 1 milliard de dollars aux démocrates.

Début novembre, SBF a également révélé qu'il avait fait don de millions de dollars pour soutenir des politiciens bipartisans, dans le but d'attirer davantage d'alliés cryptos dans la perspective de l'élection présidentielle américaine de 2024.  

À la suite de la faillite de FTX, son fondateur a été arrêté aux Bahamas au début du mois après que les procureurs américains ont formellement déposé des accusations criminelles contre lui. La semaine dernière, il a été extradé vers les États-Unis.

Le district sud de New York, qui enquête sur Bankman-Fried et sur l'effondrement de FTX et de sa société de trading Alameda Research, a inculpé SBF de huit chefs d'accusation criminels, notamment de fraude électronique et de complot par détournement de fonds de clients. Séparément, la Securities and Exchange Commission a accusé SBF d'avoir "orchestré un plan visant à escroquer les investisseurs en actions de FTX".

Bankman-Fried a été libéré de prison la semaine dernière après avoir déposé une caution de 250 millions de dollars devant un tribunal de New York. À l'heure actuelle, il est assigné à résidence dans sa maison familiale à Palo Alto.