Un pirate informatique emprisonné pour avoir volé 20 millions de dollars en crypto – découvrez comment.

Fredrik Vold
| 3 min de lecture

Nicholas Truglia, un homme de 25 ans originaire de Floride, a été condamné à 18 mois de prison pour avoir volé pour plus de 20 millions de dollars en cryptomonnaie dans le cadre d’une arnaque de type échange de cartes SIM.

Source: Pixabay

Selon un communiqué de presse du ministère américain de la Justice, l’homme a mis en place un système qui reliait la carte SIM d’une victime à un autre numéro. Cette technique, connue sous le nom de “SIM swapping“, permettait ensuite aux pirates d’obtenir un accès non autorisé à un portefeuille crypto appartenant à la victime et lié à un numéro de téléphone contrôlé par les arnaqueurs.

Le portefeuille crypto de la victime contenait plus de 20 millions de dollars en cryptomonnaies. Ces cryptomonnaies volées ont été converties en Bitcoin (BTC) et partagée avec les autres arnaqueurs.

18 mois de prison

Nicholas Truglia a été condamné par le juge de district américain Alvin K. Hellerstein.

En plus de la peine de 18 mois de prison, Truglia a été condamné à restituer les 20 379 007 dollars à la victime dans un délai de 60 jours.

“Nicholas Truglia et ses associés ont volé une quantité stupéfiante de cryptomonnaies à la victime par le biais d’un système complexe d’échange de SIM. Néanmoins, la condamnation d’aujourd’hui montre que, quelle que soit la sophistication du crime, ce bureau continuera à poursuivre avec succès ceux qui choisissent d’escroquer les autres”, a déclaré le procureur américain Damian Williams.

Les arnaques aux cryptomonnaies sont en hausse sur YouTube

Les nouvelles concernant la condamnation interviennent alors qu’un nouveau rapport de la société de sécurité blockchain Certik a révélé que les escroqueries sur YouTube – spécifiquement les escroqueries faisant la publicité de ce qu’on appelle les bots de front-running – ont connu une hausse de 500% en 2022.

Dans le monde de la crypto, le front-running est le processus consistant à utiliser une connaissance interne d’une transaction blockchain non confirmée pour effectuer une transaction sur un échange décentralisé (DEX) avant que la transaction originale n’ait été traitée.

Sur de nombreuses blockchains, cela peut se faire en accédant au mempool pour voir les transactions en attente, qui comprennent également les transactions non confirmées. L’utilisateur ou le robot effectue alors une transaction avec des frais de transaction plus élevés afin de s’assurer qu’elle sera traitée en premier, et il peut ensuite tirer profit en retournant sa position sur le même DEX.

Visualisation du fonctionnement du processus du front-running (chiffres fictifs): 

Source: Certik

Selon Certik, les vidéos YouTube qui prétendent offrir des bots de front-running, mais qui au contraire dirigent les spectateurs vers des sites qui les escroquent, sont en augmentation. Pour éviter de tomber dans ce piège, Certik recommande aux utilisateurs de ne jamais exécuter un code qu’ils ne comprennent pas entièrement.

“Il suffit d’une ligne de code pour convertir un contrat apparemment innocent en un contrat malveillant”, écrit la firme, avant d’ajouter:

“La règle d’or de l’escroquerie s’applique ici: si ça semble trop beau pour être vrai, c’est que ce n’est pas vrai”.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada visitez Bitbuy
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous un portefeuille Ledger
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à nos réseaux sociaux: