. 3 min read

Un riche investisseur et escroc en cryptomonnaie canadien aurait été enlevé

Image Source: Instagram / @aiden.ptrs

Un Canadien autoproclamé “roi de la crypto”, qui aurait escroqué des millions à des investisseurs, a été enlevé, torturé et détenu pour obtenir une rançon de plusieurs millions de dollars.

Aiden Pleterski, un homme de 23 ans accusé d’avoir mis en place un système d’investissement dans les crypto, aurait été enlevé dans le centre-ville de Toronto et conduit dans le sud de l’Ontario pendant environ trois jours par des ravisseurs qui exigeaient une rançon d’au moins 3 millions de dollars, selon des documents judiciaires déposés au début du mois.

Les détails de l’enlèvement ont été révélés dans les documents judiciaires et les transcriptions des interrogatoires du père et du propriétaire de M. Pleterski, avec lesquels il a pu parler via un téléphone portable alors qu’il était sous la garde des ravisseurs.

“Ils l’ont détenu pendant environ trois jours, l’ont conduit dans différentes régions du sud de l’Ontario, l’ont battu, l’ont torturé, l’ont autorisé à passer des appels téléphoniques spécifiques à des personnes spécifiques seulement. Je ne faisais pas partie des personnes qu’il était autorisé à contacter”, a déclaré son père.

Pleterski a contacté son propriétaire et lui a demandé 3 millions de dollars alors qu’il était retenu en captivité. J’ai dit : “Je ne peux absolument rien faire””, a déclaré son propriétaire au tribunal après que M. Pleterski lui a demandé de payer la rançon de plusieurs millions de dollars.

Selon les documents, M. Pleterski a finalement été libéré par les ravisseurs près de la résidence de son propriétaire, à condition qu’il trouve rapidement de l’argent.

Le système d’investissement dans les cryptos de M. Pleterski

Les documents judiciaires, rendus publics le 14 mars, font également la lumière sur l’activité d’investissement dans les cryptomonnaies de M. Pleterski. Il disait aux investisseurs qu’il utiliserait leur argent pour l’investir dans des cryptos et sur des échanges.

Cependant, le soi-disant “roi de la crypto” aurait investi moins de 2 % des 40 millions de dollars qui lui ont été remis, selon les documents déposés au tribunal.

Il aurait dépensé près de 38 %, soit près de 16 millions de dollars, pour son “style de vie personnel”, qui consistait à louer des jets privés, à partir en vacances et à acheter des véhicules de luxe: une Ferrari, quatre Audi, trois Lamborghini, trois McLaren, une Land Rover et une BMW”.

En août dernier, Pleterski avait fait faillite. Depuis le début de la procédure de faillite, des créances d’une valeur de 25 millions de dollars canadiens ont été déposées dans son dossier.

“Aiden a dirigé une entreprise dans laquelle il a dit aux gens qu’il investirait leur argent et ce n’est pas ce qui s’est passé”, a déclaré à CTV News Toronto Rob Stelzer, nommé syndic de faillite dans l’affaire. “Il n’a pas vraiment fait ce qu’il avait dit qu’il ferait”.

M. Stelzer a ajouté qu’il s’attendait à ce que d’autres personnes déposent des plaintes contre M. Pleterski.

Dans son témoignage, M. Pleterski a déclaré qu’il avait commencé à subir des pertes en 2021, après que les marchés des cryptomonnaies eurent commencé à baisser par rapport à leurs sommets historiques.

Il avait affirmé qu’il voulait rendre l’argent aux investisseurs, mais que ses pertes continuaient à augmenter en raison des mauvaises conditions du marché.

“J’essayais d’obtenir des rendements qui n’étaient manifestement pas réalisables ou qui n’étaient pas nécessairement possibles à l’époque, et cela n’a fait qu’entraîner davantage de pertes”, a-t-il déclaré.