Un tribunal américain ordonne le gel de 279 wallets liés à la Corée du Nord

Matthieu Dumas
| 2 min de lecture

En plein cœur de la Caroline du Sud, un tribunal de district a décidé d’agir contre les opérations illicites des hackers liées à la Corée du Nord. Les hackers nord-coréens ont causé des pertes de plus 430 millions de dollars, un chiffre astronomique qui représente environ 40 % des revenus générés par la nation. En réponse, le juge Timothy Kelly a ordonné la saisie de 279 wallet lié au hacker, une première dans la lutte mondiale contre la cybercriminalité orchestrée par le régime de Pyongyang.

Une Enquête de Longue Haleine


Cette décision découle d’une affaire ouverte en août 2020 par le gouvernement américain. Les autorités avaient repéré des entités liées à la Corée du Nord transférant des fonds volés en cryptos vers des plateformes d’échange à l’étranger ou vers des exchange peer to peer, échappant ainsi à toute régulation.

Dennis Desmond, expercybersécuritéurité, souligne la difficulté pour les États-Unis de repérer et de récupérer ces fonds, qualifiant l’affaire de « défi de taille ».

Après une enquête minutieuse, un seul des comptes initialement ciblés a été écarté, laissant au final 279 comptes dans le collimateur du gouvernement américain.

La Tactique du Chain Hopping


Une des techniques utilisées par les cybercriminels est le « chain hopping ». Cette méthode consiste à convertir les cryptos volés en d’autres cryptos, utiliser des informations KYC falsifiées, et des VPN pour masquer leur localisation.

Les enquêteurs ont découvert que les adresses IP utilisées correspondaient à celles employées lors de précédentes attaques nord-coréennes, confirmant donc l’implication de Pyongyang.

En mars dernier, le même juge avait déjà ordonné la saisie de 145 comptes liés à des opérations de blanchiment de fonds volés sur quatre plateformes entre 2018 et 2019, avec des pertes totales atteignant 330 millions de dollars.

L’attaque la plus importante avait vu 250 millions de dollars dérobés en une seule fois.

En 2023, les hackers nord-coréens ont causé des pertes de plus 430 millions de dollars, un chiffre astronomique qui représente environ 40 % des revenus générés par la nation pour financer son développement d’armes, selon un rapport des Nations Unies.

La Réponse du Gouvernement Américain


Face à cette menace persistante, le gouvernement américain cherche donc a intensifié sa surveillance du secteur. Des mesures strictes ont été mises en place pour surveiller et démanteler les services de mixage cryptographique, parfois utilisés pour anonymiser les transactions.

Alors que les cybercriminels perfectionnent leurs techniques, les autorités doivent redoubler d’efforts pour les contrer et protéger les utilisateurs honnêtes de la blockchain.


Source : BeIn Crypto


Sur le même sujet :

Les hackers nord-coréens auraient liquidé plus de 200 millions en P2P

Vers une triple alliance USA, Japon et Corée du Sud pour contrer les hackers crypto nord-coréens ?

2 milliards de dollars en cryptos dérobés par des hackers en 2023