Accueil ActualitésActualités Blockchain

UnionBank revendique une percée dans l'envoi de fonds transfrontaliers via la blockchain

Par Tim Alper
UnionBank revendique une percée dans l'envoi de fonds transfrontaliers via la blockchain 101
Source: iStock/GA161076

UnionBank of the Philippines a annoncé avoir finalisé avec succès une transaction de paiement basée sur la blockchain entre Singapour et son pays d'origine - devenant ainsi la première banque philippine à le faire.

Le projet pilote a été mené conjointement avec la OCBC Bank à Singapour et la banque basée aux Philippines, Rural Bank of Cantilan. Selon un communiqué de presse, UnionBank a utilisé un système de paiement international mis au point par Adhara, ainsi que la propre plateforme d’UnionBank.

La transaction a été traitée à la fin du mois de juin. Elle provenait d'un client d'une succursale d'OCBC Bank à Singapour et est arrivée sur le compte d'un client de la Banque Cantilan dans la province de Surigao Del Sur.

Les Philippins travaillant à l’étranger - qui ont souvent besoin d’envoyer de l’argent aux membres de leur famille restés chez eux, seraient probablement les principaux clients de UnionBank qui bénéficieraient d’un tel programme de transfert de fonds.

La banque semble avoir le soutien des organismes de réglementation. Le communiqué de presse cite un responsable des risques à la banque centrale du pays (connu localement sous le nom de BSP):

"Soyez assuré que BSP continuera à soutenir les initiatives visant à créer un environnement de transfert de fonds favorable pour nos Philippins à l'étranger."

La banque cite également les régulateurs singapouriens disant qu’ils «travaillent avec le secteur financier depuis 2016 […] pour explorer le potentiel de la technologie de la blockchain pour les paiements».

UnionBank a récemment intensifié ses opérations de blockchain. Le mois dernier, la banque a rejoint le conseil de gouvernance de Klaytn, une plateforme blockchain créée par le géant sud-coréen de l'informatique, Kakao Group.

Entre-temps, BSP a déjà délivré des licences à 11 bourses de cryptomonnaies basées aux Philippines, et 37 autres bourses ont été autorisées à opérer dans la zone économique spéciale de Cagayan. Cependant, BSP, plus tôt ce mois-ci a déclaré qu'il était «hésitant» sur l'idée de lancer son propre fiat numérique, selon The Philippine Star.

Les initiatives de transferts transfrontaliers alimentées par des chaînes de blocs sont en train de prendre de l'ampleur en Asie, le Japon travaillant apparemment sur un «réseau de paiement par cryptomonnaie, similaire au réseau SWIFT utilisé par les banques».

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles