Les régulateurs américains accusent Voyager d'avoir trompé les investisseurs sur les garanties de leurs dépôts

Les ennuis s’accumulent pour la plateforme crypto en difficulté Voyager Digital, la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC) des États-Unis et le conseil d'administration de la Federal Reserve (FED), la banque centrale américaine, ont publié une lettre conjointe dans laquelle ils ont demandé à la société de s'abstenir d'émettre ce qu'ils décrivent comme étant "des déclarations fausses et trompeuses concernant son statut d'assurance-dépôts auprès de la FDIC" et de prendre des mesures pour corriger ces déclarations antérieures.

Source: AdobeStock / JHVEPhoto

Les deux institutions ont déclaré dans ce communiqué que Voyager et certains dirigeants et employés de la société avaient émis diverses déclarations en ligne dans lesquelles ils ont affirmé ou suggéré que l'entreprise était assurée par la FDIC, que ses clients obtiendraient la couverture d'assurance de la FDIC pour tous les fonds fournis à/et détenus par Voyager, et aussi que la FDIC les assurerait contre la faillite de l'entreprise le cas échéant.

Les deux entités ont déclaré que,

"Ces affirmations sont fausses et trompeuses. Sur la base des informations recueillies à ce jour, il apparaît qu’elles ont probablement induit en erreur et ont été invoquées par les clients qui ont placé leurs fonds auprès de Voyager et qui n'ont pas obtenu un accès immédiat à leurs fonds."

Certains, cependant, ont suggéré que cette action était insuffisante et arrivait trop tard. "La rétrospection n'est pas la protection des investisseurs", a soutenu Maya Zehavi, fondatrice et PDG chez Stealthy New Venture et membre fondateur du conseil d'administration du Israeli Blockchain Industry Forum, qui a demandé :

"L'objectif général des régulateurs n'est-il pas de signaler aux investisseurs les informations marketing "trompeuses" avant que les entreprises ne fassent faillite ?"

Ce dernier développement intervient peu de temps après que Voyager Digital a rejeté une offre conjointe de la bourse crypto FTX et de sa société mère Alameda, la qualifiant d'"offre à bas prix" qui pourrait perturber le processus de faillite de l'entreprise.

"La proposition d'Alameda et FTX n'est rien d'autre qu'une offre de liquidation de cryptomonnaies sur une base qui avantage Alameda et FTX. C'est une offre à bas prix déguisée en sauvetage par un chevalier blanc", ont déclaré les avocats de Voyager en réponse à l'offre déposée dans un document judiciaire récemment soumis.

Plus tôt ce mois-ci, Voyager Digital a déposé une demande de redressement volontaire en vertu du chapitre 11 du Code des faillites des États-Unis, dans le cadre duquel elle cherche à mettre en œuvre un plan de réorganisation et à "maximiser la valeur pour toutes les parties prenantes."

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: