Accueil ActualitésActualités Bitcoin

La campagne présidentielle américaine prend un tournant pro-cryptomonnaie

Par Sead Fadilpašić
La campagne présidentielle américaine prend un tournant pro-cryptomonnaie 101
Brock Pierce. Source: Twitter, @brockpierce

Si le controversé John McAfee a mis fin à sa campagne présidentielle au début de l'année, une autre personnalité de la crypto vient de déclarer qu’il souhaitait entrer dans la course.

Cette fois, il s'agit de Brock Pierce, le président de la Fondation Bitcoin, une organisation à but non lucratif, ainsi que le co-fondateur de l'Alliance EOS, Block.one, du stablecoin Tether (USDT), Blockchain Capital, et d'autres. Il dirige également la société Gox Rising, basée à Porto Rico, qui vise à racheter les créances de feu l’échange Mt Gox, aujourd'hui disparu.

Le 4 juin, il a officiellement annoncé qu'il se présenterait à l'élection présidentielle du 3 novembre en tant que candidat indépendant.

Quant à la plateforme sur laquelle il se présente, le communiqué de presse l'a présentée de manière assez large. Il indique qu'avec le slogan "Make every voice count" et le hashtag BROCKTHEVOTE, Pierce fait campagne sur "une vision d'un avenir meilleur pour les Américains après les défis de 2020 en soutenant les petites entreprises et en mettant en œuvre des pratiques technologiques du 21e siècle qui permettront aux Américains de mener une vie plus prospère, qu'il s'agisse de soutenir les initiatives en matière de santé mentale ou de soutenir les efforts de la population pour protéger l'environnement".

Lire aussi: Réserver son hôtel sur Expedia avec du Bitcoin est désormais possible.

Et bien que l'annonce et le site web aient tous deux décrit les réalisations de Pierce et les domaines généraux sur lesquels il se concentre pendant la campagne et la présidence potentielle, il n'existe pas encore de plan détaillé de ce qu'il prévoit exactement ou de la manière dont il compte le faire.

Sa vidéo de campagne souligne a) la pertinence des entrepreneurs, et b) l'avancement de la technologie, ainsi que la nécessité pour le gouvernement de l'utiliser pour améliorer les institutions et la vie quotidienne des gens, en affirmant que les chèques de relance et de chômage auraient été reçus par ceux qui en avaient besoin "beaucoup plus tôt" si le gouvernement avait utilisé la technologie du XXIe siècle. Lorsqu'on l'a interrogé en ligne sur ses choix politiques, Pierce s’est contenté de répondre "restez à l'écoute".

Il a déjà "le vote" de Samson Mow, le directeur de la stratégie de Blockstream, la société américaine blockchain, tandis que Mike Novogratz, l'éminent pro-Bitcoin, a dit à Pierce de "leur faire vivre l'enfer", bien qu'il ne soit pas clair s'il s'agisse d'un soutien.

L'annonce a décrit Pierce comme un leader de la monnaie numérique, et "un leader d'opinion reconnu" dans le domaine blockchain, entre autres. Cependant, suite à cette nouvelle, ses relations avec certains autres personnages controversés, ainsi qu'avec le système juridique, sont à nouveau mises en lumière. À la fin des années 1990, Pierce a été accusé d'avoir participé à des agressions, des abus sexuels et à l'emprisonnement de jeunes hommes. Il est également associé à Jeffrey Epstein, socialiste américain et délinquant sexuel reconnu coupable. Pierce n'a cependant jamais été accusé d'aucun crime.

Les autres pro-cryptos

Pierce n'est pas le seul pro-crypto à se lancer dans la course électorale. Après de nombreuses spéculations pendant des mois, voire des années, le célèbre musicien Kanye West a annoncé il y a deux jours qu'il se présentera lui aussi à la présidence, réaffirmant sa décision avec un hashtag 2020VISION.

"Vous avez tout mon soutien", a écrit dans les commentaires Elon Musk, le fondateur de la société d'exploration spatiale SpaceX et PDG du constructeur de voitures électriques Tesla.

On ne sait pas très bien quelle est la part de Kanye West dans le soutien du Bitcoin (BTC). Cependant, la communauté crypto s'est souvenue de plusieurs de ses déclarations qui incluaient Bitcoin, plutôt que d'être à propos de Bitcoin. Une de ces déclarations a été faite lors d'une interview avec le présentateur de radio et personnalité de télévision Charlamagne tha God.

Certains doutent des motifs qui poussent Kanye West à annoncer la candidature. Par exemple, Cenk Uygur, journaliste, commentateur politique et créateur de la chaîne d'information The Young Turks, a déclaré que West faisait ça pour la publicité, car son nouvel album "God's Country" a été annoncé.

Quoi qu'il en soit, il sera toujours plus pro-crypto que le président actuel, Donald Trump, auparavant soutenu par West lui-même. Trump a directement visé les cryptos il y a un an, alors qu'il aurait dit au secrétaire au Trésor Steven Mnuchin de sévir contre le trading et la vente du Bitcoin.

Par ailleurs, Andrew Yang, qui avait fait plusieurs déclarations pro-crypto lors d'interviews, a décidé d'abandonner la course en février de cette année. L'ancien maire de New York, Michael Bloomberg, qui avait inclus les cryptomonnaies dans son plan de réforme, a également quitté la course.

D'après les sondages, l'ancien vice-président Joe Biden semble être en tête actuellement. Comme Cryptonews.com l'a déjà écrit, une partie de l'argent derrière Biden est pro-crypto, il est donc possible que cela puisse résulter en des politiques plus tolérantes vis-à-vis de la cryptomonnaie si Biden était élu.

_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour acheter des cryptomonnaies à travers le monde:

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles