Les utilisateurs de Gemini Earn pourraient récupérer tous leurs fonds suite à la nouvelle proposition de DCG

Thomas Julia
| 3 min de lecture

L’onde de choc provoquée par les faillites en cascade dans le monde des cryptos en 2022 continue d’occuper la une des médias. Si certains CEO de sociétés ayant disparu ne se montrent pas coopérants avec la justice, d’autres essayent de solder leurs comptes. C’est le cas de Digital Currency Group (DCG), qui vient de proposer mercredi un nouvel accord aux créanciers de Genesis Global, qui a déposé le bilan. Un accord qui, s’il était accepté, permettrait également aux utilisateurs de Gemini Earn de récupérer la quasi-totalité de leurs créances. Enfin une bonne nouvelle pour les frères Winklevoss, connus grâce au film The Social Network mais surtout créanciers majeurs dans l’opération? 

Une faillite qui laisse encore des traces 

Cette nouvelle tombe 2 mois après la plainte déposée par les jumeaux fondateurs de Gemini contre DCG. Ces derniers accusent DCG et son PDG, Barry Silbert, de fraude. Le dernier rebondissement d’une relation tumultueuse entre les 2 groupes. Une relation qui comprend 2 histoires principales. 

La première c’est la faillite, en janvier 2023, de la firme de prêts et de trading crypto Genesis. Un dépôt de bilan et surtout plus de 3 milliards de dettes envers les différents créanciers. L’un des plus gros d’entre eux ne serait autre que … la société Gemini. Vient ensuite le cas Gemini Earn, un service qui permettait aux clients de Gemini de prêter leurs actifs crypto à Genesis Global Capital, une société de courtage partenaire, en échange d’un intérêt. Gemini Earn était mis en œuvre par Gemini et financé par Genesis. Mais n’a pas résisté à la faillite de cette dernière. Et cela a bloqué les fonds de 230 000 utilisateurs selon les frères Winklevoss. Depuis, c’est l’affrontement permanent entre les 2 camps, surtout sur le terrain juridique. 

Une proposition supérieure à la dernière 

Alors que la dernière proposition d’accord avait été refusée fin août (les créanciers le trouvant “totalement insuffisant”), DCG annonce dans cette nouvelle mouture que les créanciers non garantis de Genesis récupéreront 70 à 90 % de leurs fonds, avec “une récupération significative concernant les monnaies numériques”. De plus, le plan d’indemnisation estime que  les utilisateurs de Gemini Earn récupéreront environ 95 à 110 % de leurs créances. Certains se retrouveront donc avec une somme supérieure à leurs avoirs gelés. 

“En fonction de la façon dont la demande de mise en faillite est calculée, les clients d’Earn devraient recevoir entre 440 et 765 millions de dollars de compensation“, a déclaré un responsable du DCG. 

Comme pour le précédent, ce plan doit maintenant recevoir l’aval des créanciers. DCG a pour objectif de déposer une version modifiée du plan d’ici le 6 octobre et de solliciter des votes au plus tard le 5 décembre. L’espoir étant de confirmer un plan d’ici la fin de l’année

Sources: Cointelegraph, Businessinsider, Coindesk