La v4 d’Uniswap devrait voir le jour après la mise à niveau Cancun sur Ethereum

Benoit de Jessey
| 3 min read

Le lancement de la version 4 du protocole Uniswap se profile. Cette mise à niveau majeure, qui dépend étroitement de l’implémentation de la mise à jour Cancun d’Ethereum, promet de bouleverser le paysage des échanges décentralisés.

Uniswap v4 : une évolution majeure 

Uniswap v4 se profile comme une avancée majeure dans l’écosystème de la finance décentralisée, apportant une série d’innovations qui promettent de transformer la manière dont les tokens sont échangés sur la chaîne.

L’une des innovations les plus marquantes est l’introduction des “hooks”, des contrats intelligents qui s’exécutent à différents points du cycle de vie d’une action de pool.

Ces “hooks” permettent une personnalisation sans précédent des pools de liquidité, offrant aux utilisateurs la possibilité de prendre des décisions sur des compromis similaires à ceux de la version 3, ou d’ajouter de nouvelles fonctionnalités. Par exemple, les pools pourront désormais supporter nativement des frais dynamiques, ajouter des ordres limites sur la chaîne, ou agir en tant que market maker moyen pondéré dans le temps (TWAMM) pour étaler les grosses commandes dans le temps. 

Uniswap v4 introduit également un système de “flash accounting” innovant. 

Contrairement à la version 3, où les actifs étaient transférés dans et hors des pools à la fin de chaque échange, ce nouveau système ne transférera que les soldes nets. Cette approche promet de réduire les frais pour les fournisseurs de liquidité et d’améliorer l’efficacité des transactions.

Le rôle crucial de la mise à jour Cancun d’Ethereum 

La mise à niveau Cancun d’Ethereum joue un rôle déterminant dans le lancement de Uniswap v4. Cette mise à niveau, qui comprend l’intégration de la proposition EIP-1153, est essentielle pour le fonctionnement du système de “flash accounting” de Uniswap v4.

L’EIP-1153 est une proposition d’amélioration d’Ethereum qui permet le “stockage transitoire”. Ce mécanisme permet de n’effectuer des transferts que sur les soldes nets, ce qui devrait permettre de réaliser des économies de gaz significatives. En effet, les swaps n’auront plus besoin de transférer des tokens entre des pools hébergés dans différents contrats, ce qui devrait réduire les coûts de création de pool de 99%.

La mise à niveau Cancun est donc une étape cruciale pour le lancement de Uniswap v4. Sans cette mise à niveau, le système de “flash accounting” ne pourrait pas devenir opérationnel, et les avantages en termes de réduction des frais et d’efficacité des transactions ne pourraient pas être réalisés.

Le processus d’audit de sécurité

Après la mise à niveau Cancun, un audit de sécurité reste une étape cruciale du processus. Cet audit, loin d’être une simple formalité, est une évaluation qui garantit la sécurité du nouveau protocole. Selon Erin Koen, responsable de la gouvernance à la Fondation Uniswap, un tel audit peut durer jusqu’à quatre mois. La Fondation Uniswap est déterminée à prendre le temps nécessaire pour cet audit afin de préserver la sécurité et l’intégrité de l’écosystème Uniswap.

Implications pour la communauté crypto

Alors que les différentes versions du protocole comptabilisent un volume d’échange quotidien supérieur au milliard de dollars, le lancement de sa v4 est un moment décisif pour l’espace DeFi. Par ailleurs, la mise à niveau Uniswap v4 pourrait également avoir un impact significatif sur le prix du token UNI, le jeton de gouvernance d’Uniswap. Avec des innovations majeures comme les “hooks” et le système de “flash accounting”, Uniswap v4 promet de transformer en profondeur les échanges décentralisés.

Source : Uniswap